Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième tome de la série Indécise. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Indécise (tome 1) ou Insatiable (tome 2).

 

intrépideIndécise, tome 3 : Intrépide de S.C. Stephens

Editions : Hugo Roman

551 pages

Paru le 18 septembre 2014

Aperçu : Suite et fin de la série phénomène de S.C. Stephens, et des aventures du couple désormais mythique : Kiera et Kellan. Les D-Bags vivent une véritable success story qui ne va pas sans causer des problèmes dans la vie de couple du si sexy chanteur du groupe. L'amour de Kiera et Kellan pourra-t-il résister aux pressions constantes que leur inflige le star system ? Un producteur plus ou moins véreux, une ancienne pop star qui cherche à utiliser leur célébrité et des médias qui relayent de fausses rumeurs : autant d'obstacles qu’ils devront traverser ensemble. Heureusement ils peuvent compter sur l'amitié et les liens quasi familiaux qu'ils ont créés avec les autres membres du groupe qui les aideront à traverser ce raz de marée médiatique. Le succès a toujours un prix. Quel sera-t-il pour Kiera et Kellan ?

 

 

Mon commentaire général : La célébrité, c’est la galère…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : «Ce qu’une personne ne peut faire seule, deux peuvent y arriver.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Voici la fin des aventures de Kiera et Kellan et on peut dire que ce dernier tome présente une bonne évolution des personnages. Enfin !

Comme les autres volets de cette série, il faut savoir que c’est toujours une lecture addictive, malgré la taille du pavé. Néanmoins, il y a quand même quelques longueurs, qui auraient pu être évitées en supprimant une centaine de pages.  Le style est toujours agréable.

Et surtout ce qui est encore plus appréciable, c’est que malgré l’environnement impitoyable du star system, il y a au final moins de psycho-drames, de mensonges et de cachotteries que dans les autres tomes. Kiera et Kellan apprennent à se reposer l’un sur l’autre, et c’est rafraichissant !

J’ai beaucoup aimé partir en tournée avec les D-Bags, et même si les ficelles des machinations sont visibles comme si elles étaient tracées au marqueur, j’ai apprécié de plonger dans l’industrie de la musique (même si j’ai regretté avec une pointe de nostalgie les moments où tout était plus simple, les concerts chez Pete du début par exemple).

La fin connait son lot de rebondissements, amenant avec elle une vraie conclusion quant à l’avenir de chacun des personnages de cette série, durant laquelle on aura assisté à une véritable évolution des protagonistes. J’ai même un peu plus apprécié Kiera au fur et à mesure de ma lecture, et pourtant je partais de loin !

En résumé, c’est une bonne saga New Adult qui s’achève, que je recommanderai à ceux qui aiment les romances compliquées, l’univers de la musique et surtout qui n’ont pas peur d’avoir envie de jeter leur livre à travers la pièce !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Comme je le disais plus haut, le véritable bon point de ce tome c’est la relation Kiera/Kellan qui ont enfin compris que face au monde extérieur, on est plus fort à deux. Et face au monde de l’industrie musicale et de la célébrité, ils ont bien besoin de pouvoir s’appuyer l’un sur l’autre afin de résister à la pression énorme qui pèse sur les épaules de Kellan. Même s’il est difficile de voir le jeune homme accepter tant de mensonges de la part de sa maison de disque ou de Sienna, on comprend qu’il soit désemparé face à sa soudaine célébrité.

A propos de Sienna d’ailleurs, il n’était pas compliqué de deviner ses machinations dans l’ombre et au final, je crois que j’aurais préféré qu’elle soit encore plus méchante. Seule sa carrière lui importe en fin de compte alors qu’il aurait été vraiment intéressant qu’elle essaie réellement de piquer Kellan à Kiera. L’auteure aurait pu aller encore plus loin dans ce sens, ce qui aurait ajouté une tension supplémentaire au récit.

Car au final, tout se finit bien. L’accident n’est pas si grave, les D-Bags poursuivent leur carrière tranquillement, la maison de disque se range de leur côté. C’est un peu trop idyllique et même si je sais que le happy end est souvent de rigueur dans la littérature New Adult, un twist plus sombre aurait pu ajouter un peu de piquant à cette saga, qui avait démarré sur les chapeaux de roues en nous faisant détester l’héroïne.

On est parti de loin avec ces personnages, détestés/adorés, inconnus/superstars, et on peut dire que S.C Stephens nous a entraîné dans une grande tournée avec eux qu’on a appris à connaitre.

Il me reste maintenant à découvrir plus intimement Kellan via Sensible et Griffin via Sauvage, les deux companion books de cette saga. Compte sur moi !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Résisteras-tu aux affres de la célébrité ?

Dis-le moi en commentaire.