captive in the darkCaptive in the dark de C J Roberts

Editions : Pygmalion

276 pages

Paru le 21 octobre 2015

Aperçu : La vengeance. La vengeance est le but ultime de Caleb. Il la prépare depuis douze ans. Pour réussir, son « arme » doit être vraiment spéciale. Elle sera un cadeau inestimable dont tout le monde parlera.

La fille qu’il surveille de l’autre côté de cette rue passante est parfaite. Elle est différente de ses proies habituelles. Elle n’est pas consentante, elle n’est pas vendue par son père, elle ne lui a pas été envoyée…Elle sera sa conquête.

Dans ce huis-clos étouffant, le bonheur est-il encore possible ?

 

 

 

 

Mon commentaire général : Dérangeant mais addictif…

Ma note : 7/10

La citation qui résume tout : «Caleb représentait un danger pour moi. Et pas seulement parce qu’il était plus fort, plus puissant, plus pervers que je ne voulais y penser.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Voilà un livre hors du commun

Tout à la fois malsain mais addictif, ce roman m’a entraînée dans un univers très sombre, où l’espoir n’a pas de raison d’être, ou le sort des personnages vacille entre horreur ou encore pire…

Pourtant, on ne peut s’empêcher de croire qu’une issue est possible, et c’est ça qui m’a fait tourner les pages, encore et encore, malgré les scènes très dures, jusqu’à ce que j’arrive, lessivée, à la dernière page, sans vraiment savoir si j’avais aimé ou non ce livre… Pourtant, je l’ai lu en une après-midi, c’est dire si ça se lit bien !

Il faut dire que c’est très bien écrit et qu’il est facile de s’attacher à l’héroïne, et même un peu à son bourreau. En plein syndrome de Stockholm !

La fin est d’une intensité dramatique très forte, juste ce qu’il faut pour avoir envie de se procurer rapidement le deuxième tome ! D’autant que le livre propose un extrait de celui-ci et que les révélations de ces premières pages sont tout bonnement stupéfiantes.

Si tu n’as pas peur de la violence, que les huis-clos ne te traumatisent pas et que tu n’es pas dérangé par les scènes de sexe, je te conseille ce roman singulier qui ne te laissera pas indemne.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Le résumé du roman est assez parlant, on se doute que l’univers de l’esclavagisme sexuel ne va pas être de tout repos, mais j’ai pourtant été marquée par ce roman.

Il faut dire que les sévices réservés à Olivia sont d’une cruauté sans nom et pourtant, on se doute que ça pourrait être dix fois pire… C’est d’autant plus difficile à imaginer en tant que femme…

Et pourtant, moi qui suis assez impressionnable, j’ai tourné les pages sans relâche, venant à bout de ce roman en une seule après-midi de lecture. Je me suis sans mal attachée à Olivia, jeune fille perdue, délaissée par sa mère, qui s’éprend peu à peu de son bourreau.

Il faut dire que s’il est facile de détester Caleb au début du roman, mes sentiments envers lui ont aussi évolué au fil de ma lecture. Traumatisé dans son enfance, le jeune homme est devenu bourreau pour ne plus être une victime, torturant les autres dans le but de faire payer à un plus gros tortionnaire. D’autant qu’il s’éprend lui aussi peu à peu d’Olivia…

L’amour est-il la lueur d’espoir de ce sombre roman ? Suffira-t-il à leur faire affronter l’avenir ?

C’est la question que l’on se pose en refermant ce livre, et qui donne envie de se jeter sur le deuxième tome, comme on lancerait la lecture d’un film d’horreur en regardant à travers ses doigts écartés…

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Te laisseras-tu piéger par Caleb?

Dis-le moi en commentaire.