jamais deux sans toiJamais deux sans toi de Jojo Moyes

Editions : Milady

416 pages

Paru le 10 juin 2015

Aperçu : La vie de Jess est un désastre. Son mari a disparu de la circulation, son fils revient du collège couvert de bleus, et elle n’a pas les moyens de payer à sa fille, petit génie des maths, l’école prestigieuse qui la promettrait à un brillant avenir. Alors qu’elle finit par se faire à l’idée que sa vie n’est qu’une somme de galères, la chance lui sourit enfin. La chance, ou plutôt le millionnaire dont Jess entretient la maison de campagne. Accusé de délit d’initié, Ed est en mauvaise posture : il risque d’être ruiné et envoyé en prison si son procès tourne mal. Soucieux de s’acheter une conduite, il se propose de venir en aide à Jess. Que va donner l’addition de leurs petits et grands désastres individuels ? Une histoire d’amour aussi bouleversante qu’inattendue mettant en scène la rencontre improbable de deux êtres en perdition.

 

Mon commentaire général : un roman « feel-good » !

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : «De bonnes choses finissent par arriver aux gens biens.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Jamais deux sans toi est le deuxième roman de Jojo Moyes que je lis et ça ne sera sûrement pas le dernier !

Cette auteure a le don de transformer une histoire qui pourrait paraître banale en une aventure incroyable, une tranche de vie faite de petits riens qui assemblés donnent un véritable remède contre la morosité.

Comme dans Avant toi, les personnages principaux sont des êtres que tout oppose et qui n’auraient jamais dû se rencontrer dans des circonstances normales mais dont, heureusement pour nous, les trajectoires finissent par s’entrecroiser et les changent à jamais.

C’est très drôle, très bien écrit, et truffé de détails qui donnent une vraie consistance à ce récit, qui rendent les personnages presque réels. En dessous de l’histoire, on ressent une vraie analyse d’une partie de la société anglaise.

Alors même si je n’ai pas ressenti autant d’émotions qu’avec Avant toi et qu’il y a quelques longueurs dans le récit, je ne peux que conseiller ce roman, qui te laissera avec un sourire conquis et un sentiment de bien-être bienvenu.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Outre le contexte qui a été vraiment bien travaillé, comme une plongée dans l’Angleterre profonde, ses petites routes et ses banlieues, le gros plus de ce roman sont les personnages.

Ils sont tous hyper attachants, même Norman le chien qui sent mauvais !

Au départ, j’avoue que je n’ai pas bien vu où Jojo Moyes voulait m’emmener avec cet histoire de délit d’initié dans un coin et les problèmes d’argent de Jess dans l’autre. Mais tout ça c’était avant que le road-trip vers Aberdeen sur les petites routes à moins de soixante kilomètres heures commence…

C’est à partir de ce moment que l’alchimie a pris pour moi.

Quatre personnes si différentes (+ un chien) coincés pendant trois jours dans une voiture, le stress de savoir s’ils arriveront à temps aux Olympiades, les péripéties de la route… J’ai eu l’impression d’être avec eux pendant ce road-trip, faisant peu à peu connaissance avec eux et surtout, m’attachant à chacun d’entre eux.

Et finalement, malgré leurs différences, ils peuvent s’entre-aider les uns les autres, chacun apportant ses qualités au groupe. C’est un très beau message de solidarité.

L’évolution de chacun d’entre eux est aussi intéressante. Jess finit par reprendre sa vie en main et met à profit ses talents pour faire enfin ce qu’elle aime. En lâchant son entreprise et en renouant avec sa famille, Ed est enfin heureux, bien plus que lorsqu’il était plus riche. Nicky est finalement accepté pour ce qu’il est parce qu’il l’a accepté lui-même. Tanzie intègre l’école qu’il lui fallait, où elle va pouvoir s’épanouir. Et Norman est un héros !

Ce roman nous montre que la détermination et l’optimisme sont importants pour réaliser ses rêves. Quand on veut, on peut !

Une écriture agréable, des personnages attachants, une belle leçon de vie, c’est presque parfait !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Feras-tu le voyage jusqu’à Aberdeen avec cette troupe disparate?

Dis-le moi en commentaire.