Ami Lecteur, il s’agit de la chronique du troisième tome de la série Meg Corbyn. Si tu n’as pas lu les tomes précédents, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à mon billet sur Lettres Ecarlates (tome 1) ou Volée Noire (tome 2).

 

gris présagesMeg Corbyn, tome 3 : Gris présages de Anne Bishop

Editions : Bragelonne

475 pages

Paru le 16 mars 2016

Aperçu : Depuis que les Autres ont libéré les cassandra sangue de l’esclavage, les fragiles prophétesses du sang courent un grave danger. Simon Wolfgard, chef des terra indigene de l’Enclos de Lakeside, n’a d’autre choix que de faire appel à Meg Corbyn. En effet, les entailles de la jeune femme révèlent d’étranges visions qui sont pour Simon le seul espoir de mettre un terme au conflit. Son sacrifice est nécessaire, car l’ombre de la guerre s’étend de l’autre côté de l’Atlantik, et les conspirations d’un groupuscule extrémistes menacent de la propager à Thaisia…

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : la suite! la suite!

Ma note : 8/10

La citation qui résume tout : «Telle une étincelle, Meg avait allumé un feu nouveau parmi les humains et les terra indigene. Un feu qui brûlait avec la même vivacité que celui que s’efforçait d’attiser le mouvement HAT.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’adore cette série ! Et chaque tome que je lis me fait davantage prendre conscience que c’est effectivement une des meilleures séries Bit-Lit qui existe, même si ce tome est à mon sens un tout petit peu en-dessous des deux précédents.

L’action est un peu moins présente ici et la politique beaucoup plus, ce qui permet aux Autres de beaucoup interagir avec les humains, ces « singes » qui provoquent une agitation dont ils se passeraient bien… Dans la continuité de Volée Noire, le mouvement les Humains Avant Tout prend davantage d’ampleur à Thaisia, déclenchant des affrontements et la colère des terra indigene. A qui tout cela profite-t-il ?

En parallèle, on découvre aussi le sort des cassandra sangue délivrées dans le tome précédent. Ces filles isolées de tout depuis toujours peuvent-elles reprendre une vie normale ? Meg l’éclaireuse peut-elle les aider à survivre à l’extérieur des institutions ?

J’ai eu beaucoup de plaisir à retrouver tous ces personnages que j’adore et les voir interagir, en essayant de se comprendre, portée par l’excellente plume d’Anne Bishop qui parvient à nous faire prendre parti contre notre propre clan. Il y a cependant quelques redites et longueurs et une fin qui ne ressemble pas vraiment à une conclusion de roman mais plutôt à une transition vers le quatrième tome qui promet de la bagarre, de la bonne grosse baston, et des terra indigene qui font même peur à Simon Wolfgard et Vlad Sanguinati… ça va saigner…

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

C’est l’évolution des relations entre les Autres et les humains, amorcée dans les tomes précédents, qui est au cœur de ce volet.

D’un côté, le mouvement HAT qui prône la supériorité des humains, prend de l’ampleur. Les gens sont obligés de prendre parti, quitte à perdre leur emploi ou leur logement. Les membres sont-ils tous vraiment convaincus de cette doctrine ou adhérent-ils par nécessité ? Ce qui est impressionnant, c’est qu’en nous montrant la cruauté humaine (les traitements infligés aux cassandra sangue et à leurs bébés ou les complots pour affamer tout un continent), Anne Bishop réussit à faire prendre parti à son lecteur pour le clan adverse !

De l’autre, on suit les concessions faites par les Autres pour éviter la guerre entre les deux peuples. Simon, chef progressiste par excellence, fait de son mieux, malgré son agacement et sa colère, pour aider les humains qui respectent les terra indigene, montrant par-là que la paix est possible entre les deux clans. A condition que personne n’oublie qui sont les patrons… Car Lakeside, et par extension, Thaisia toute entière, ne serait probablement plus que des ruines si on lâchait Tess et les Elémentaires dans les villes remplies d’humains. Et encore, ce ne sont pas les plus dangereuses…

Certes, les Autres apprécient la technologie humaine et l’ingéniosité des singes mais ils pourraient tout à fait se passer de ces artefacs. Pourquoi donc tant de bonne volonté ?

C’est grâce à Meg. Sa meute humaine et elle ont montré aux Autres de l’Enclos de Lakeside que les deux peuples pouvaient faire mieux que cohabiter sur un même territoire : ils peuvent apprécier leur compagnie. Meg qui est passée du statut de « jouet qui couine » à amie, est sur le point de franchir un autre stade avec Simon. Leur romance, toute mignonne, avance lentement, même si on sent l’affection qu’ils ont l’un pour l’autre est gigantesque.

En tout cas, le tome 4, sorti en VO sous le titre Marked in flesh, promet beaucoup. L’affrontement entre les humains et les Autres semble inévitable et moi, je serai au rendez-vous…

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Te rangeras-tu avec les « pro-Loup » ?

Dis-le moi en commentaire.