la conspirationLa conspiration de Maggie Hall

Editions : Robert Laffon Collection R

433  pages

Paru le 4 juin 2015

Aperçu : Une énigme millénaire. Des indices aux quatre coins du globe. Une destinée extraordinaire. Ils ont le pouvoir de faire fermer Prada pour une session shopping privée. Mais aussi celui de déclencher une nouvelle guerre mondiale. C'est cette incroyable famille qu'Avery West se découvre à dix-sept ans. Ses membres appartiennent à une redoutable société secrète, le Cercle, qui voit en Avery la clé d'une prophétie millénaire. Écartelée entre des factions rivales, Avery va devoir lever le voile sur l'énigme de ses origines. Accompagnée de deux garçons du Cercle, le beau Stellan à l'humeur changeante et le ténébreux Jack, elle se lance dans une quête qui va la mener du musée du Louvre aux bazars d'Istanbul. Au coeur de la conspiration, Avery va devoir choisir entre sa liberté et sa famille, mais aussi entre le garçon qui pourrait l'aider à sauver l'humanité et celui qui fait battre son coeur.

 

Mon commentaire général : A la chasse au trésor!

Ma note : 7.5/10

La citation qui résume tout : «Je me retrouve de l’autre côté de la planète et je découvre que ma famille n’hésitera pas à m’utiliser dès qu’elle apprendra ma véritable identité.»

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Il parait que ce roman est un croisement entre le Da Vinci Code et La Sélection… Personnellement, j’ai beaucoup plus retrouvé la Sélection que le roman trépidant de Dan Brown.

En effet, les énigmes millénaires qui semblent si alléchantes à la lecture du résumé ne sont pas vraiment le sujet principal de La conspiration. Elles occupent tout au plus une cinquantaines de pages. Si tu étais attiré par le côté chasse au trésor, passe donc ton chemin…

Pour autant, La Conspiration est un bon roman d’aventure jeunesse. L’action s’enchaine plutôt bien, tout comme les fusillades, les meurtres et les courses-poursuites. Le style est agréable, ça se lit donc facilement.

Cependant, je suis restée un peu en marge de l’histoire parce que certaines parties ne m’ont pas parues très claires. L’intrigue de fond n’est pas limpide, les enjeux pas vraiment établis, si bien que je ne me suis pas sentie très impliquée dans cette course contre la montre… Par contre, j’ai été comble niveau mode et robes de soirées…

D’autre part, si certains personnages sont attachants, l’héroïne a parfois des réactions déroutantes, qui m’ont vraiment interpelée. Impossible pour moi donc de lui accorder beaucoup de crédibilité, ce qui a dû peser dans mon sentiment général. La romance est aussi très présente et un peu rapide également, prenant parfois le pas sur l’intrigue générale.

En résumé : c’est un roman à énigmes assez simplifiées qui peut être un bon point de départ pour les adolescent(e)s avant d’aborder des romans de Dan Brown ou Steve Berry.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Je pense que le premier fait marquant de ce roman est le fait qu’Avery n’hésite pas une seule seconde à s’embarquer pour l’Europe avec un garçon qu’elle connait depuis une semaine (qu’elle a en fait croisé dans les couloirs du lycée ou en cours) et un qu’elle vient de rencontrer ! D’emblée, j’ai donc eu un a priori négatif sur l’héroïne, qui n’a malheureusement pas réussi à s’estomper au cours de ma lecture. C’est dommage parce que je pense que La Conspiration pourrait être un excellent roman sans les clichés propres au Young Adult. Est-on vraiment obligé d’inclure des robes de rêves, un amour au premier coup d’œil et un triangle amoureux pour plaire aux adolescentes ? Ne sont-elles pas capables de s’intéresser à un livre d’aventure avec de vraies énigmes ?

Car il faut souligner qu’on parle là d’un mystère millénaire, dangereux, dont la solution est trouvée en moins de 24h par trois jeunes adultes (qui auraient pu réussir encore plus vite car les indices laissés par M.Emerson donnent la solution tout de suite, sans le besoin d’aller fouiller Sainte-Sophie et Notre-Dame) … C’est un peu tiré par les cheveux. Globalement, j’ai aussi trouvé que tout allait beaucoup trop vite, tout le roman se déroulant en une semaine de temps et encore la majorité ne concerne que 48h…

Dans ce contexte, l’histoire d’amour va là aussi beaucoup trop vite. Je pourrai comprendre une attirance, un baiser peut-être sous le coup de l’adrénaline, mais de grandes déclarations d’amour me semblent de trop…

L’idée de départ était vraiment bonne et la chasse aux indices est un concept peu exploité dans la littérature YA, ce qui distingue ce livre des productions habituelles.

Il parait que l’auteure a entendu les remarques des lecteurs concernant les réactions d’Avery et que ça a été corrigé dans le deuxième tome, qui est disponible dans la Collection R. En sachant ça, je me laisserai peut-être tenter par la suite, si elle arrive entre mes mains.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ?  Es-tu prêt à découvrir les secrets du Cercle?

Dis-le moi en commentaire.

ABC 2016