forget tomorrow

Forget tomorrow, tome 1 de Pintip Dunn

Editions: Lumen

430 pages

Paru le 21 janvier 2016

Aperçu : Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi ! Callie vient d’avoir dix-sept ans et, comme tous ses camarades de classe, attend avec impatience le précieux «souvenir», envoyé par son moi futur, qui l’aidera à se glisser dans la peau de la femme qu’elle est destinée à devenir. Athlète de haut niveau… Scientifique de renom… Politique de premier plan… Ou, dans le cas de Callie, tueuse. Car dans son rêve, elle se voit assassiner Jessa, sa jeune sœur adorée… qu’elle passe pourtant ses journées à protéger des autorités, car l’enfant a le pouvoir caché de prédire l’avenir proche ! Avant même de comprendre ce qui lui arrive, Callie est arrêtée et internée dans les Limbes – une prison réservée à tous ceux qui sont destinés à enfreindre la loi. Avec l’aide inattendue de Logan, un vieil ami qui a cessé, cinq ans auparavant, de lui parler du jour au lendemain, elle va tenter de déclencher une série d’événements capables d’altérer son destin. Lorsque l’avenir semble tout tracé, le combat est-il perdu d’avance ? Dans la veine de Minority Report, Forget Tomorrow est le premier tome d’une dystopie haletante, dont l’héroïne va devoir trouver un moyen infaillible de protéger sa sœur de la plus grande des menaces : elle-même…

Mon commentaire général : un futur qui fait froid dans le dos !

Ma note : 8,5/10

La citation qui résume tout : «Ce n’est pas facile de se battre contre le Destin. Ça demande une volonté et une force hors du commun.» 

Mon avis (garanti sans spoiler) :

J’ai lu Forget Tomorrow en une journée ! 430 pages avalées en un clin d’œil, c’est dire à quel point ce livre est prenant et bien écrit!

Dès les premières lignes, Pintip Dunn nous fait plonger dans le quotidien de Callie, jeune fille de 17 ans et habitante d’Eden City, à la veille de recevoir son Souvenir du futur. Son quoi ? N’est-ce pas un peu contradictoire ? C’est bien là le nœud du problème ! Une fois dans leur vie, les habitants de ce monde reçoivent un message de leur moi futur, en fait un souvenir de celui-ci, sensé guider leur jeune version d’eux-mêmes dans la vie. Si certains se voient champion de natation ou même Président, d’autres n’ont pas cette chance et découvrent des images beaucoup plus traumatisantes. C’est le cas de Callie qui se voit assassiner sa propre sœur ! Jetée en prison pour ce crime qu’elle n’a pas encore commis, Callie va découvrir le côté obscur de la société dans laquelle elle vit…

Mélange de Minority Report et de dystopies récentes (j’ai notamment pensé à Uglies), Forget Tomorrow m’a entraînée dans une tornade d’action et de rebondissements, dans la quête de Callie pour échapper à son Destin. Peut-on d’ailleurs tromper la fatalité ? Si on a conscience des actions futures, peut-on les modifier ?

Les personnages sont attachants et l’univers de ce roman est intéressant, même si le côté dystopique est juste esquissé. On ressent bien l’aspect totalitaire de ce régime mais je n’ai pas saisi en détail le fonctionnement de cette société. Peut-être que j’étais plus concentrée sur l’action et les gadgets technologiques et que ça ne m’a pas marquée. Il y a aussi une prépondérance de la romance vers le milieu du livre (Young Adult oblige) qui prend le pas sur l’intrigue générale et apporte quelques temps morts.

Heureusement, le rythme reprend de plus belle pour offrir un final ahurissant, malgré quelques raccourcis dans le récit. Avec une fin comme ça, on ne peut s’empêcher de se demander ce que réservera la suite, Remember Yesterday dont la sortie est annoncée en VO pour octobre 2016, et qui a déjà rejoint ma Wish-List !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai globalement bien aimé ce roman, parce qu’il est entrainant et que l’univers est plaisant mais il m’a manqué quelque chose pour le savourer pleinement.

Il y a notamment des éléments qui m’ont échappé. Je n’ai ainsi pas compris l’entière utilité des Souvenirs, pourtant élément central du roman. Les Souvenirs servent à faire la distinction entre les individus brillants (dont le Souvenir dévoile un avenir radieux) et les autres mais que faire de ceux dont le Souvenir ne donne pas de détail sur la vie quotidienne mais juste sur un évènement traumatisant (je pense à Angela et Tristine : elles auraient parfaitement pu être de brillants chirurgiens mais perdre leur enfant ou se faire agresser) ? Cette brève vision du futur me semble trop partielle pour juger un individu.

Il y a aussi une confusion avec les Psychiques. On comprend à la fin que si les individus dotés de pouvoirs spéciaux sont traqués, c’est justement pour maintenir le système des Souvenirs mais dans le reste du livre, tout se mélange. Entre les Dominants, les Psychiques, ceux qui fuient pour échapper à leur avenir ou parce qu’ils ont des pouvoirs, c’est un peu confus.

J’aurais préféré plus d’éclaircissements sur tous ces points plutôt qu’un développement approfondi de la romance, qui ne m’a pas paru très crédible. Callie et Logan avaient le béguin l’un pour l’autre quand ils avaient 12 ans. En se retrouvant 5 ans plus tard, sans s’être adressé la parole, ils tombent follement amoureux en une semaine, prêts à risquer leur vie l’un pour l’autre. Ça m’a paru un peu tiré par les cheveux, d’autant qu’ils ont tout de même d’autres choses à penser…

Bref, si ce roman se lit facilement, je n’ai pas été entièrement convaincue par le développement de l’intrigue, malgré un fort potentiel. La fin notamment comporte de nombreuses facilités pour les héros qui parviennent à leurs fins en temps record et avec une chance incroyable. Par contre, le dernier rebondissement m’a surprise car je ne m’attendais pas du tout à ce revirement. Callie a en effet modifié son Destin, et il me tarde d’en suivre les conséquences dans la suite de cette série

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? As-tu envie de découvrir le futur?

Dis-le moi en commentaire.