le cirque des rêves

Le cirque des rêves de Erin Morgenstern

Editions: Pocket

576 pages

Paru le 3 septembre 2015

Aperçu : "Le cirque arrive sans crier gare. Aucune annonce ne précède sa venue, aucune affiche sur les réverbères, aucune publicité dans les journaux. Il est simplement là, alors qu'hier il ne l'était pas." Sous les chapiteaux rayés de noir et de blanc, c'est une expérience unique, une fête pour les sens où chaque visiteur peut se perdre avec délice dans un dédale de nuages, flâner dans un luxuriant jardin de glace, s'émerveiller et se laisser enivrer...

BIENVENUE AU CIRQUE DES RÊVES !

Derrière la fumée et les miroirs, la compétition fait rage. Deux jeunes illusionnistes, Celia et Marco, s'affrontent dans un combat magique pour lequel ils sont entraînés depuis l'enfance. Cependant ils s'aiment, et cette passion pourrait leur être fatale.

 

 

 

Mon commentaire général : je suis devenue moi-aussi une rêveuse !

Ma note : 10/10

La citation qui résume tout : «comme entrer dans un conte de fées sous un rideau d’étoiles » (traduction personnelle)

Mon avis (garanti sans spoiler) :

Imagine une multitude de tentes noires et blanches, une douce odeur de caramel, une nuit étoilée, le son des exclamations de surprise des autres visiteurs, un grand chaudron empli de flammes blanches et lumineuses, le picotement de la magie sur ta peau...

Tu y es ?

Eh bien, te voici au cœur du Cirque des rêves, un lieu hors du temps où la féérie n’a d’égale que l’émerveillement.

Car ce n’est pas d’un cirque ordinaire dont il est question. Outre son aspect mystérieux et onirique, c’est aussi le cœur du duel de deux puissants illusionnistes.

Il est question de magie bien sûr, mais aussi d’amour, d’amitié, de solidarité, de compétition, de bonheur et de tristesse. Moi qui n’ai jamais été fan de cirque, j’ai pourtant été transportée par cet univers fantastique, retrouvant mon émerveillement de petite fille, des étoiles dans les yeux en tournant les pages.

On pourrait reprocher à ce livre un manque de rythme ou d’action. C’est la vérité. Mais ce n’est pas le sujet de ce roman. C’est l’ambiance qui est primordiale, comme un numéro de cirque dont l’intensité dramatique irait crescendo jusqu’au dénouement final.

Contrairement à ce qui est annoncé dans le résumé, la romance n’occupe pas le devant de la scène. Elle est comme la musique de fond : présente sans être le sujet principal.

J’ai personnellement passé un merveilleux moment de lecture et j’ai plongé cœur et âme au centre de ce Cirque. Ma seule déception : que le Cirque des rêves n’existe pas pour de vrai.

C’est un beau gros coup de cœur :

coeur scintillant

Et je remercie chaleureusement ma binôme Tari de m’avoir proposé cette lecture !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

Mes commentaires non censurés :

Avant d’attaquer ce livre, j’avais lu quelques commentaires par-ci par-là qui avaient en commun d’être soit très bons, soit très mauvais.

Après ma lecture, je comprends mieux pourquoi : c’est un livre qui ne peut pas plaire à tout le monde. Comme je le disais plus haut, tout est question d’atmosphère. Il faut entrer dans l’ambiance du roman, se laisser transporter et imprégner par la magie. Il n’y a pas vraiment d’action pour contrebalancer le poids de l’ambiance. Se laisser porter et laisser défiler le cours des évènements, sur les quelques trente ans qui sont couverts par l’histoire, en ouvrant grand les yeux.

Pourtant, je n’aime habituellement pas les livres dit « d’ambiance » et je n’ai jamais aimé le cirque. Pourquoi ai-je donc tant accroché ?

Tout d’abord, j’ai imaginé ce lieu en noir, blanc avec ces quelques touches de rouges, quelque chose de baroque. J’ai visualisé l’intérieur des tentes, bien aidée par les très bonnes descriptions de l’auteur. Je m’étais déjà imprégnée du lieu, grâce à ces courts chapitres qui n’ont pour but que de présenter le Cirque, comme si quelqu’un s’adressait directement à moi.

Et puis, je suis tombée littéralement sous le charme du couple Célia-Marco. Contrairement à d’autres avis, j’ai trouvé qu’il n’était pas question de coup de foudre, même si par la nature même de leur duel, ils sont destinés l’un à l’autre. Bien au contraire. Il leur faudra des dizaines d’années pour n’échanger qu’un baiser. Leurs sentiments grandissent petit à petit, tombant amoureux de leur adversaire par l’intermédiaire de ses œuvres. Et c’est juste merveilleux.

J’ai eu tellement peur qu’ils ne réussissent pas à s’en sortir. Même si leur sort peut paraitre peu enviable, prisonniers qu’ils sont, je crois au contraire qu’ils sont au comble du bonheur, puisqu’ils sont piégés ensemble, pour toujours, là où personne ne peut les séparer.

C’est pour moi l’une des plus belles histoires d’amour qu’il m’ait été donné de lire. La plus magique !

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Oseras-tu entrer dans le Cirque des rêves ?

Dis-le moi en commentaire.