l'infini plus un

L’infini + un de Amy Harmon

Editions: Robert Laffont Collection R

421 pages

Paru le 17 septembre 2015

Aperçu : Superstar internationale, Bonnie Rae Shelby a tout pour elle : l'argent, la beauté, la gloire et... l'envie d'en finir avec la vie. Finn Clyde, lui, n'est rien, n'a rien, à part son intelligence et son cynisme à toute épreuve. Il ne demande qu'à avoir sa chance. Un acte de compassion et quelques coïncidences plus loin, et voilà ce garçon et cette fille que tout oppose engagés dans un périple qui pourrait aussi bien les transformer que les anéantir.

 

 

 

Mon commentaire général : Bonnie plus Finn égale gros coup de cœur !

Ma note: 9,5/10

La citation qui résume tout : "Et j’ai découvert alors que j’étais affamée depuis longtemps. J’avais faim d’amitié, d’affection, de connexion. Et, encore plus étrange, j’avais faim de Finn Clyde."

Mon avis (sans spoiler) :

Amy Harmon, auteure de l’excellent Nos Faces Cachées qui avait déjà été un gros coup de cœur pour moi, est une magicienne des mots et des émotions. C’est la certitude que j’ai après avoir lu un deuxième de ses livres, à nouveau un énorme coup de cœur !

Avec sa plume envoûtante, l’auteure nous emmène dans un road-trip de part en part des Etats-Unis, de l’est vers l’ouest, du désespoir vers l’espoir. Car c’est bien de ça dont il s’agit. En avalant les kilomètres, malgré la fatalité qui s’abat sur eux à chaque virage, les personnages vivent leur propre quête initiatique, du vide de leurs vies vers la promesse de jours meilleurs.

D’un côté, il y a Bonnie, chanteuse archi-connue, « petite fiancée de l’Amérique », piégée par sa célébrité et les manipulations de son entourage, brisée après la mort de sa sœur jumelle, qui fuit afin de reprendre sa vie en main.

De l’autre, il y a Infinity, dit Finn, qui laisse derrière lui sa vie étriquée pour mettre à profit son don des mathématiques et tourner le dos aux mauvais souvenirs qu’il traine comme des boulets le rattachant à la période la plus sombre de sa vie.

Ces deux personnes n’auraient jamais dû se rencontrer et pourtant...

Il est difficile d’en dire plus sur la trame sans dévoiler les éléments qu’Amy Harmon a judicieusement saupoudrés dans son récit.

Sache juste que c’est une histoire à la fois triste et merveilleuse, d’amour et d’amitié, de colère et de haine aussi, d’injustice parfois, de bonté, de courage et de foi. Qui aurait cru que les maths et la musique puissent si bien s’assembler ?

Comme je le disais, c’est donc un énorme coup de cœur.

 

coeur scintillant

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici!

 

Mes commentaires non censurés :

J’ai presque tout aimé dans ce roman.

J’ai bien évidemment été entraînée par la plume d’Amy Harmon qui sait adroitement, en variant les points de vues et avec des flash-backs bien placés, faire prendre vie à ses personnages.

J’ai aimé Bonnie, sa tristesse, sa foi en l’être humain, sa naïveté qui est aussi touchante, sa soif d’amour. Sa capacité à attirer le mauvais œil est à la fois spectaculaire et tordante. Mais je l’ai aussi trouvée un peu trop parfaite. Bonnie a un bon fond, c’est une belle personne c’est sûr, mais elle n’a aucun côté sombre pour contrebalancer tout ça et en faire un personnage plus réel. Personne n’est aussi parfait ou honnête dans la vraie vie. Ça donne comme un manque de profondeur au personnage.

J’ai aussi beaucoup aimé Finn, peut-être plus que Bonnie. Le jeune homme a vécu une période très difficile suite à la mort de son frère et à son emprisonnement injustifié pour des actes qu’il n’a pas commis. J’ai aimé sa volonté de s’en sortir, sa détermination, sa fragilité sous son physique de Viking. Contrairement à Bonnie, Finn a un côté un peu plus sombre, même si ça reste léger. Il n’est considéré comme un bad-boy que parce qu’il est tatoué et qu’il sort de prison, ce qui est un peu cliché. Lui aussi est au fond une très belle personne.

Mais comme je le disais, j’ai presque tout aimé dans ce roman, ce qui veut dire qu’il y a aussi des choses que je n’ai pas aimé (et c’est pour ça que je n’ai attribué qu’un 9,5/10).

Je n’ai pas aimé Gran. Pas parce qu’elle est méchante et manipulatrice. Au contraire, j’aime souvent les méchants parce qu’ils sont souvent mieux construits/plus complexes que les gentils. Mais ici, Gran est juste méchante. La célébrité lui est montée à la tête, peut-être, mais j’aurais aimé qu’elle ait aussi de bon côtés, ou au moins de bonnes raisons pour agir comme elle le fait.

Je n’ai pas non plus aimé la facilité avec laquelle les héros tombent amoureux. Au final, le road-trip n’aura duré qu’une dizaine de jours. 

Je trouve toujours tiré par les cheveux l’amour au premier regard. Le désir et l’attirance, oui. Le mariage et tout le tralala, pas trop.

Et enfin, je n’ai pas aimé, comme dans Nos Faces Cachées, les constantes références à la religion. Je sais qu’Amy Harmon est une femme très croyante et ça ne me dérange pas. J’ai beaucoup aimé qu’elle nous rappelle qu’il est bon d’aider son prochain, parce que c’est un concept universel de bienveillance. Mais le coup de « j’ai rêvé de vos frères et sœurs jumeaux qui se sont trouvés au paradis et vous gardent une place bien au chaud », c’était un peu trop et ça a fait retomber mon enthousiasme.

Malgré tout ça, L’Infini + un est une excellente lecture et tu peux compter sur moi pour me jeter sur le prochain roman d’Amy Harmon comme une voyageuse solitaire sur une bouteille d’eau dans le désert.

 

Et toi Ami Lecteur, qu'en as-tu pensé? Es-tu aussi fan d’Amy Harmon que moi?

Dis le moi en commentaire.