Ami Lecteur, il s'agit ici de la chronique du troisième tome de la série Wicked Lovely. Si tu n'as pas lu les deux premiers tomes, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage! Je te renvoie donc à ma chronique du premier tome, Ne jamais tomber amoureuse, ou du deuxième tome, Ne jamais te croire, au besoin.

ne jamais t'embrasser

Wicked Lovely, tome 3 : Ne jamais t’embrasser de Melissa Marr

Editions: Albin Michel Collection Wiz

426 pages

Paru le 1 Juin 2011

Aperçu : Le royaume des fés est menacé par la Discorde, une entité terrifiante à l'affût des conflits et de la guerre. La Reine de l'Eté, Aislinn, doit affronter ses nouvelles responsabilités dans ce climat angoissant, et apprendre à régner auprès de Keenan, toujours aussi imprévisible qu'attirant. Elle doit également renoncer à tout jamais à Seth, son amour humain. Mais lorsque Seth tombe dans les filets de la toute-puissante Sorcha, souveraine de tous les fés, Aislinn ne peut se résoudre à l'abandonner.

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : un personnage vous déplait et tout perd de son intérêt...

Ma note: 7/10

La citation qui résume tout : "Le bonheur est un choix."

Mon avis (sans spoiler) :

Si je n’avais pas franchement apprécié le premier tome, le deuxième tome m’avait réconcilié avec cette saga. Pour être directe, ce troisième volet me laisse plutôt sur un sentiment mitigé.

C’est peut-être parce qu’il reprend plus ou moins les choses où on les avait laissées dans Ne jamais tomber amoureuse, Niall en roi des Ténèbres en plus. Le récit se recentre donc sur le trio Aislinn-Seth-Keenan et les manigances de ce dernier. D’ailleurs quand j’y réfléchis, je me dis que c’est peut-être à cause de Keenan que je n’ai pas complètement adhéré à ce roman. C’est un dissimulateur hors pair, capable de piétiner les sentiments des autres pour parvenir à ses fins. D’habitude j’aime les personnages complexes, mais avec Keenan, il n’y a même pas de surprise...

En plus, tout ceci est raconté avec le style direct de Melissa Marr qui ne me convient pas tout à fait. Les descriptions sont toujours absentes, je ne sais toujours pas à quoi ressemblent les personnages...

Malgré tout, même si les choses sont longues à se mettre en place, je n’ai pas abandonné ma lecture. Pourquoi ? Parce que certains des personnages valent la peine qu’on s’y intéresse : Donia, Niall et surtout Seth, dont on découvre une nouvelle facette dans ce roman. D’ailleurs, je me demande sincèrement si ça n’est pas lui le personnage principal de ce volet...

En tout cas, la fin, surprenante, donne envie de lire la suite, et rien que ça, c’est plutôt un bon point !

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici!

 

Mes commentaires non censurés :

Le gros problème de cette saga, pour moi, c’est Keenan. Je ne suis décidément pas fan de lui.

Il ne sait que travestir la vérité (puisque les fés ne peuvent pas mentir) en espérant qu’Aislinn l’aime un jour (alors qu’il aime Donia) ou blesser ceux qu’il aime (Donia en tête). On pourrait se dire qu’il fait tout ça en bon roi de l’été pour protéger son peuple. Mais je ne le trouve pas plus compatissant que ça envers ses sujets... Je ne comprends donc pas son comportement, puisqu’il devrait bien se rendre compte à un moment que tout ça est contre-productif. Par exemple, qu’attend-il exactement en ne disant pas à Aislinn que Seth est vivant à la cour de Sorcha ? Croit-il vraiment qu’Aislinn pourrait lui pardonner cette énième dissimulation ?

Puisqu’on parle d’Aislinn, si je l’avais bien appréciée dans le premier tome, elle m’a plutôt agacée dans celui-ci. Elle semble avoir perdu son mordant, passant de Keenan à Seth comme une girouette...

Par contre, Seth se révèle complètement dans ce tome. Si j’avais apprécié sa sensibilité et sa compassion dans les tomes précédents, je dois bien avouer qu’il m’a semblé un peu passif dans la première moitié du livre. Puis il prend l’initiative de se mettre en danger et de partir chez Sorcha, où il trouve complètement sa voie. Son empathie est utilisée à sa juste valeur, son don me parait bien adapté. Et j’aime beaucoup son envie de détruire Bananach. Seth, l’humain fragile, a disparu !

Je n’avais pas prévu de lire les tomes suivants, qui n’ont pas été traduits en français, mais cette fin ouverte me donne envie d’aller au bout de cette histoire, qui semble avoir encore quelques surprises pour moi malgré ma première impression.

 

Et toi Ami Lecteur, qu'en as-tu pensé? As-tu apprécié l’évolution des personnages ?

Dis le moi en commentaire.