easyEasy de Tammara Webber

Editions: J’ai Lu

346 pages

Paru le 10 septembre 2014

Aperçu : L'année commence mal pour Jackie : son copain, qu'elle avait suivi à la fac, l'a plaquée, ses amis se sont détournés d'elle, et son semestre semble plus que mal parti. A priori, ça ne pouvait pas être pire, et pourtant... Un soir, un mystérieux jeune homme la tire d'un très mauvais pas. Jusqu'alors, Jackie ne l'avait jamais remarqué : désormais, il se trouve constamment sur son chemin. Et si la simple vue de ce garçon suffit à éveiller des images qu'elle préférerait laisser enfouies à tout jamais, sa présence silencieuse n'en aiguise pas moins sa curiosité...

 

 

 

 

Mon commentaire général : un roman qu'il est si facile d'aimer!

Ma note : 9.5/10

La citation qui résume tout : "Je n'avais jamais remarqué Lucas avant cette nuit. C'était comme s'il n'existait pas, et puis soudainement, il était partout." (traduction personnelle)

Mon avis (sans spoiler) :

Easy fait partie de ces livres qui ne quitte pas nos pensées, même quand le livre est fermé et qu’on doit, par exemple, accomplir des tâches fastidieuses comme aller au travail ou dormir… J’ai vécu avec Jacqueline et Lucas pendant les trois jours qu’a duré ma lecture, pensant à eux dans la journée quand je n’avais pas accès à mon livre.

Malgré la romance, très présente et en même temps c’est le genre du livre donc tout va bien, le livre aborde aussi des sujets plus graves comme le viol ou le choc post-traumatique, sans pathos, avec de belles émotions juste dosées, ce qui permet de se mettre à la place des victimes et d’avoir leur ressenti.

Le roman est écrit du point de vue de l’héroïne, une jeune fille un peu naïve au début du livre, qui est bien obligée de se remettre en question après avoir été plaquée sans préavis par son petit ami depuis trois ans. Jacqueline qui n’existait pas en dehors de lui, se découvre et grandit, tout en douceur.

D’ailleurs, la douceur est bien le mot adéquat pour caractériser ce roman. L’histoire d’amour se déroule lentement, petit à petit, les personnages cherchent leurs marques, apprennent à se connaitre sous nos yeux de lecteurs attendris.

C’est juste et simple, mais à la fois bouleversant et profond.

C’est un beau coup de cœur !

coeur scintillant

Sache qu’il existe une suite « Breakable », raconté du point de vue de Lucas, dont les droits ont été achetés par les éditions J’ai Lu mais dont la date de parution n’est pas encore connue.

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici !

 

Mes commentaires non censurés :

Quelle ne fut pas ma surprise en ouvrant ce roman de tomber directement sur une scène de tentative de viol, plutôt dure d'ailleurs. Si l'auteure infligeait ce traitement à son héroïne dès les premières lignes, ça promettait pour la suite!

Et en effet, Jacqueline n'est pas vraiment épargnée. Entre les assauts répétés de son bourreau, l'indifférence des étudiants à son égard et la tendance des gens à ne pas croire à son agression, Jacqueline n'a pas d'autre choix que de se faire violence à elle-même et de grandir. Si j'ai été plutôt exaspérée par le jeune fille crédule qui avait calé son avenir (en renonçant à ses rêves) sur celui de son petit copain du lycée et qui se morfondait au point de rater un partiel suite à leur rupture, j'ai été agréablement surprise de la voir reprendre du poil de la bête, de s'endurcir et de se battre (littéralement comme au figuré) pour obtenir ce qu'elle veut. Elle se révèle déterminée et forte, un personnage comme j'aime. J'ai aussi apprécié qu'elle prenne parfois les choses en main avec Lucas, ne se contentant pas des miettes et des bribes d'information qu'il lui laisse (je peux comprendre qu'elle soit aller googler son nom - que celui qui ne l'a jamais fait se dénonce immédiatement! - mais aller parler dans son dos au professeur Heller, c'était de trop).

Lucas, justement, est allé directement rejoindre mon panthéon des meilleurs personnages masculins. Il possède à la fois une sensibilité à fleur de peau et une force intérieure impressionnante. Même s'il rassemble pas mal des clichés du bad boy torturé des romances Young Adult/New Adult (les tatouages, la moto, l'air mystérieux, le physique parfait, les multiples talents), pour moi il ressort clairement du lot. Peut-être parce qu'il ne prend pas pour excuse son passé horrible pour mal se conduire avec les gens. Peut-être parce qu'il s'exprime correctement et qu'il est respectueux. Peut-être parce qu'il s'est donné pour mission d'apprendre aux femmes à se défendre, trouvant sa rédemption dans le sauvetage de Jacqueline.

Outre ces personnages tellement attachants qu'il devient impossible de reposer le livre, j'ai été aussi particulièrement intéressée par le sujet des viols sur les campus américains, dont on parle régulièrement. L'auteure a bien expliqué l'espèce d'omerta qui régne dans les fraternités et autres sororité, la loi du silence et de l'exclusion des victimes, "pour ne pas nuire à l'avenir de l'agresseur". J'espère, comme le dit aussi Tammara Webber dans ses remerciements, que si une victime lit ce livre, elle trouvera le courage de dénoncer son bourreau.

En résumé, quand un même livre réunit à la fois des personnages touchants, des émotions justes, un style agréable et un sujet de fond sérieux et bien documenté, je ne peux qu'aimer et tirer mon chapeau à Tammara Webber!

 

Et toi, Ami Lecteur? Qu'en penses-tu? As-tu réussi à lâcher ce livre?

Dis-le moi en commentaire.