the winners curseThe Curse, tome 1 de Marie Rutkoski

Editions: Lumen

456 pages

Paru le 16 février 2017

Aperçu: Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise.

Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ? Jeux de pouvoir, coups de bluff et pièges insidieux : dans un monde nouveau, né de l'imagination d'une auteure unanimement saluée pour son talent, deux jeunes gens que tout oppose se livrent à une partie de poker menteur qui pourrait bien décider de la destinée de tout un peuple.

Mon commentaire général: je suis gravement atteinte de winnercursite aigue…

Ma note: 9/10

La citation qui résume tout: "Le bonheur dépend du fait d'être libre, disait souvent le père de Kestrel, et la liberté dépend du fait d'être courageux." [traduction personnelle]

Mon avis (sans spoiler) :

The Winner’s Curse (La Malédiction du Vainqueur) est un terme relatif aux enchères qui caractérise une enchère trop élevée par rapport à la valeur de l’objet.   

Et en effet, le roman commence par une vente aux enchères d’esclaves, à laquelle assiste, sans le vouloir, la jeune Kestrel, fille du général chargé de veiller sur Herran pour l’empire Valorian. Appâtée par les talents de forgeron - et de chanteur - d'un jeune homme, Kestrel l'achète à un prix mirobolant, sans savoir que cet évènement va changer sa vie et celle de l'empire...

Marie Rutkoski a créé avec cette trilogie, un univers riche où les magnifiques paysages d'Herran sont le théâtre de l'affrontement de deux populations: les Valorians, occupants richissimes et violents, et les Herrani, rescapés de l'invasion impériale réduits en esclavage. C'est un choc des cultures et des barrières sociales qui a lieu avec la rencontre de Kestrel et d'Arin, raconté dans un style fluide et très agréable.

Je me suis prise d'affection petit à petit pour les deux personnages principaux, assistant impuissante aux manoeuvres politiques qui les déchirent et à leur amour naissant, sans aucune précipitation, ce qui rend l'histoire beaucoup plus ancrée dans le réel.

Alors effectivement, on pourrait reprocher à cette histoire un manque d'originalité (un amour impossible entre un garçon et une fille dans des camps opposés, ça te rappelle quelque chose, non?) mais c'est tellement bien raconté et j'ai tellement eu envie d'y croire, et d'espérer, que j'ai tourné les pages sans m'en rendre compte, jusqu'à la fin, déchirante.

 

Pour moi, c'est un joli coup de coeur, une belle histoire pleine de poésie, de politique et de trahison à laquelle on pense encore après avoir tourné la dernière page.

coeur scintillant

 

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici! 

Mes commentaires non censurés :

Ce qui fait la force de ce récit, ce sont tout simplement Kestrel et Arin. Parce que quand on y réfléchit bien, on ne sait pas grand chose de l'empire, à part ses coutumes sociales.

Kestrel est une jeune héroïne vaillante, capable de tenir tête à des adversaires en apparence plus forts qu'elle, courageuse, déterminée, fine stratège et d'une intelligence vive. Elle parait froide au départ du récit, avant qu'on ne découvre son amour pour la musique et son ancienne nounou. Kestrel a le coeur sur la main. Cependant, c'est dans son amour pour Arin qu'on découvre sa sensibilité et son sens du sacrifice. C'est typiquement le genre d'héroïne que j'aime! Capable d'actions réfléchies comme de prendre parti sur un coup de tête pour ceux qu'elle aime, de faire fi du qu'en-dira-t-on, de se battre pour ses convictions. Une jeune fille admirable!

De son côté, Arin est tout aussi touchant. Le garçon rebelle de la vente aux enchères cache en fait un jeune homme intelligent et cultivé. C'est un meneur d'hommes né, un tacticien militaire hors-pair, mais il n'en a pas oublié pour autant de rester humain. Il lutte plus que Kestrel contre son amour qui parait pourtant évident à nous lecteurs, il tente de se convaincre qu'elle est mauvaise comme tous les Valonians, sans pouvoir s'empêcher de la protéger. C'est certainement dû à son statut social - un esclave ne tombe pas amoureux de sa maîtresse - et à sa mission - reconquérir son pays. J'ai eu peur qu'il ne reste sous le joug du vicieux Cheat mais Arin a su prendre ses responsabilités et endosser la mort de son ancien marchand pour revendiquer la place qu'il mérite. J'ai été bouleversée par le sacrifice qu'il consent en laissant partir Kestrel.

Les Roméo et Juliette de l'empire Valorian vivront-ils leur amour ou sont-ils condamnés à être séparés?

La suite au prochain tome!

 

Et toi Ami Lecteur, qu'en as-tu pensé? As-tu envie de lire ce roman? Aimes-tu d'amour Kestrel et Arin comme moi?

Dis le moi en commentaire.

ABC2015challenge de l'imaginaire