l'héritièreL'Héritière de Melinda Salisbury

Editions:  Gallimard

327 pages

Paru le 7 mai 2015.

Aperçu : À la cour du royaume de Lormere, Twylla, dix-sept ans, est promise au prince héritier, selon la volonté des dieux. Elle possède un don, le pouvoir de tuer tous ceux qu’elle touche : elle est l’arme parfaite ! La cruelle reine qui l’a adoptée la contraint à exécuter les traîtres. Jusqu’au jour où Lief, nouveau garde charmant et rebelle, fait vaciller la jeune fille dans sa foi et sa soumission…

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Génialissime!

Ma note: 10/10

La citation qui résume tout : "Je devais devenir une exécutrice. Une tueuse. Une arme."  (traduction personnelle)

Mon avis (sans spoiler) :

L'Héritière est un roman incroyable, qui plonge dès la première ligne dans un univers médiéval inquiétant, à l'ambiance étrange et mystérieuse.

Car le royaume de Lormere (et ses voisins) n'a pas fini de dévoiler ses nombreux secrets, distillés tout au long du récit, pour accrocher le lecteur de bout en bout.

J'ai ressenti une réelle fascination pour ce roman qui m'a fait voyager très très loin, à la fois dans le passé et dans l'imaginaire. Le style est vraiment bon, les mots bien choisis, la mythologie très bien construite et très originale. Et enfin, il y a les personnages.

Si Twylla est l'héroïne de ce roman, à la fois violent et poétique, les autres personnages comme Lief, le garde, et Merek, le prince, sont tout aussi attachants. Et je ne parle même pas de la reine, qui fait frissonner tant elle est cruelle... Ce que j'ai aimé, c'est que les personnages sont bien travaillés, tout en nuances. Ils ont du bon et du méchant, ils m'ont fait rire et trépigner, ils m'ont surpris, ils m'ont énervé... Ils m'ont fait les aimer. Et pour moi qui déteste habituellement les triangles amoureux, c'est prodigieux!

Pour un premier roman, c'est une magnifique réussite et je n'ai qu'une envie: retourner au royaume de Lormere le plus vite possible! Selon Melinda Salisbury, il faudra attendre le printemps 2016... ça va être long....

En attendant, c'est un énorme coup de coeur que je recommande fortement !

coeur scintillant

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici!

 

Mes commentaires non censurés :

Il est difficile de parler de ce roman sans trop en dévoiler. Car le principal attrait du récit c'est son mystère.

Dès la première ligne, Melinda Salisbury nous plonge dans ce royaume où la violence est reine (et où la reine est violente!), où les non-dits sont légion, où le peuple vit dans une terreur constante de déplaire aux Dieux ou à la reine.

C'est dans cet univers qu'on découvre Twylla, jeune fille du peuple qui a eu la chance d'être choisie par la reine pour être la promise de son fils. Et Twylla ne connait rien aux manigances du pouvoir. Elle ne connait que les rituels de sa mère, la Mangeuse de Pêchés. La voilà donc promue "Daunen incarnée", une demi-déesse, dont le toucher est mortel. Twylla est seule et isolée...

Si elle reste spectatrice de sa destinée, ce qui a habituellement tendance à m'énerver, on comprend rapidement que Twylla est perdue. Elle se sent coupable d'exécuter des prisonniers. Elle n'a jamais reçu d'affection de la part de sa mère. Sa soeur lui manque. Par conséquent, elle plonge bêtement devant l'intérêt que lui porte Lief, oubliant d'être prudente, de réfléchir même. C'est pourquoi ce personnage m'a touchée. J'avais envie de la prendre par les épaules et de la réconforter.

Ce qui m'a également surprise, c'est que je n'ai pas été dérangée par le triangle amoureux, et que je suis même incapable de dire qui est mon chouchou de Lief ou Merek! En fait, ce n'est pas vraiment un triangle amoureux. Si Merek aime Twylla, celle-ci n'a pour lui qu'un profond respect, et peut-être de l'amitié. Mais rien de plus. Elle ne joue pas avec ses sentiments. Ils sont promis l'un à l'autre pour des raisons politiques et rien de plus. Par contre, elle est vraiment amoureuse de Lief, et je crois sincèrement que malgré sa trahison, celui-ci l'aime réellement.

Si Lief est charmeur et enjoué, Merek est taciturne et renfermé sur lui-même. Mais j'ai apprécié les deux parce qu'ils ne sont lisses, ni l'un ni l'autre. Ils sont capables du bon comme du pire.

Outre les personnages, j'ai aussi adoré les légendes et j'ai vraiment hâte de savoir si le prince zombie va arriver jusqu'à eux...

Une très belle découverte! 

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? As-tu succombé à la magie du royaume de Lormere? Es-tu plutôt team Lief ou team Merek?

Dis le moi en commentaire.