Ami Lecteur, il s'agit ici de la chronique du troisième tome de la saga "After" qui compte cinq tomes. Si tu n'as pas lu les tome 1 et 2, ça va forcément spoiler pour toi et franchement, ça serait dommage. Je te renvoie donc au besoin aux billets correspondants: premier tome ou deuxième tome.

after saison 3After, saison 3 de Anna Todd

Editions: Hugo Roman Collection New Romance

463 pages

Paru le 12 mars 2015.

Aperçu : Le père de Tessa, SDF, a refait son apparition. La jeune fille, bien que Hardin ne soit pas d'accord, décide de l'héberger à l'appartement dans le but de faire sa connaissance. Mais tout ne passera pas comme prévu... De plus,  avec les derniers évènements, Tessa n'a pas encore avoué à Hardin qu'elle partait pour Seattle dans moins d'une semaine... Comment le prendra-t-il?

 

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Mensonges, trahisons et coups fourrés en bataille!

La citation qui résume tout : " Je pleure sur Hardin, sur le garçon qui ne sait pas comment se comporter avec les gens qu'il aime, le garçon qui fait des cauchemars quand je ne dors pas dans son lit, mais qui me dit qu'il ne m'aime pas. Le garçon qui a vraiment besoin qu'on lui rappelle ce que ça fait d'être seul." 

Mon avis (sans spoiler) :

Rappelons-nous: le tome 2 se finissait sur l'apparition soudaine du père de Tessa alors que Hardin était sur le point de se faire expulser de la fac (voire de finir en prison si Zed décidait de porter plainte) et que Tessa devait déménager à Seattle.

Ce que j'avais reproché à ce tome c'était ses trop nombreux retournements de situation et l'impression de tourner en boucle.  Je m'étais même ennuyée...

La bonne nouvelle, c'est que je ne me suis pas ennuyée avec le tome 3. Il faut dire qu'il est beaucoup plus court que les deux tomes précédents. La mauvaise nouvelle, c'est qu'il ne s'y passe pas grand chose au final... En plus de quatre cents pages, on n'avance que de quelques jours dans l'histoire Ô combien compliquée de Tessa et Hardin...

Malgré tout ce qu'ils ont déjà traversé, ils continuent à se mentir (ou à ne pas se dire la vérité, ce qui revient au même), à se disputer pour un rien, à se provoquer, et à retomber dans les bras l'un de l'autre dès qu'ils en ont l'occasion. Enfin, je parle surtout pour Tessa, qui n'arrive pas à se détacher de Hardin, malgré sa colère perpétuelle. Du coup, ça devient lassant... Ce tome est aussi moins axé sur les émotions comme le précédent, ce qui contribue à en faire un tome de transition entre le début de l'histoire et la fin qui devrait changer de décor.

Ceci dit, Anna Todd arrive encore à surprendre avec un rebondissement de dernière minute, dont la pauvre Tessa est encore la victime, que je n'avais vraiment pas vu venir...

Que nous réserve le tome 4? La suite au prochain épisode!

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers ! Si tu ne veux pas en savoir plus sur l'histoire, arrête-toi ici!

 

Mes commentaires non censurés :

Dans ce tome, Tessa qui tient une occasion de s'affirmer face à Hardin, m'a un peu exaspérée. Elle a pris une décision, elle veut partir à Seattle, mais Hardin ne veut pas déménager. Et donc? Eh bien elle passe quatre cent pages à se demander si elle doit y aller oui ou non, à attendre bêtement que l'agent immoblilier la rappelle, sans se bouger pour autant... Qu'est-ce que c'était énervant! Je sais qu'elle aime Hardin, mais au vu de son comportement inadmissible, j'aurais aimé qu'elle lui dise que sa décision était prise, que c'était comme ça, un point c'est tout et qu'elle se remue les fesses pour se trouver un appart! Je crois que globalement, c'est une des faiblesses de ce personnage. Tessa est une victime, celle sur qui tout le monde s'acharne, dont tout le monde profite. Mais elle n'apprend jamais de ses erreurs. Elle continue à se faire manipuler, par Hardin, son père  ou Steph, elle pleure et elle pardonne à tout le monde... Je voudrais qu'elle grandisse un peu et j'espérais que son départ à Seattle lui donnerait une occasion de se couper de tout ça et de prendre sa vie en main. Même pas, puisqu'elle reparle à Hardin aussitôt qu'elle est arrivée dans sa nouvelle ville...

Parlons maintenant de Hardin, qui reste identique à lui-même... Même si on sent une petite volonté d'évoluer quand il se décide à aller parler à son père. Hardin est un petit garçon perdu, certes, mais aussi trop gâté. Il a l'habitude d'obtenir ce qu'il veut, même s'il doit mentir ou trahir pour y arriver. Et comme Tessa finit toujours pas tout lui pardonner, il aurait bien tort de s'en priver! Je me demande quand même pourquoi il ne veut absolument pas mettre les pieds à Seattle, encore une histoire juteuse à n'en pas douter...

Les autres personnages ne sont pas vraiment à la hauteur de ces deux-là. Le père de Tessa n'a pas une grande importance. Steph est odieuse (je ne l'avais vraiment pas vu venir, peut-être parce que ce retournement de situation est un peu gros. C'est à la limite du dédoublement de personnalité...), Lilian est un peu transparente, tout comme sa copine qui est un cliché ambulant. Zed est beaucoup trop conciliant...

En résumé, c'est un tome où on stagne un peu sur place, en attendant de plus grand bouleversements... Dans le quatre ou le cinq sûrement... Courage, accrochons-nous...

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.