marjaneMarjane, tome 1: La Crypte de Marie Pavlenko

Editions: PKJ

380 pages

Paru le 5 mars 2015

Aperçu : En plein coeur de Paris, les ninns, que les hommes surnomment « vampires », ont bâti une incroyable Résidence secrète dont les humains ne soupçonnent rien. C’est là qu’a grandi Marjane, qui, jusqu’à ses 17 ans, croyait faire partie du clan. L’assassinat de son père va bouleverser son existence. Accusée de trahison, elle est obligée de s’enfuir.

Avec l’aide de son amie Ashley et du mystérieux Mats, Marjane découvre alors un monde hostile, peuplé de créatures fantastiques qui hantent la ville. Elle y apprend la vérité sur son père, mais sa quête la conduira bien plus loin, sur la piste de terribles secrets…

 

 

 

Mon commentaire général : L'univers fantastique de Paris comme on ne l'a jamais vu! 

Ma note: 8.5/10

La citation qui résume tout : " Les chimères, les hybrides, les tronches de traviole, les plumes, les poils, les bosses..." 

Mon avis (sans spoiler) :

La Crypte, premier tome de la saga Marjane, est un roman agréable, à l'univers fantastique extrêmement bien développé. Des vampires aux affreuses sirènes, en passant par les lithomorphes, les génies ou les druides, Marie Pavlenko créé sa propre mythologie, carrefour de toutes les créatures imaginaires connues, en les redécrivant d'une nouvelle façon. Et c'est très plaisant. Chaque page m'a réservé son lot de surprises, me demandant quelle espèce Marjane allait alors croiser dans sa quête de vérité.

Car le fil conducteur de l'histoire est bien celui-ci: Marjane, injustement accusée du meurtre de son père, tente de découvrir le coupable pour sauver sa peau. Dans son malheur, elle a tout de même la chance de pouvoir compter sur son fidèle majordome humain, Andras, qui est connecté avec la plupart des autres créatures fantastiques de la ville.

Le style, bien qu'écrit à la troisième personne, est très bon, rythmé et permet de se plonger dans les pensées des différents protagonistes. Je préfère habituellement les récits écrits à la première personne mais ici, j'étais tellement portée par l'histoire que ça ne m'a pas dérangée.

Si j'ai aimé voir Paris sous un nouveau jour et découvrir des populations imaginaires, j'ai un peu moins accroché sur les personnages. Marjane se laisse un peu trop porter par les évènements tandis qu'Andras semble connaitre pile poil tout ce qu'il faut pour dénouer les situations, ce qui est fort à propos. D'autres personnages secondaires, méchants ou gentils, n'ont pas vraiment de consistance et je n'ai pas bien compris leur intérêt. La romance ne m'a pas non plus semblé crédible.

Malgré tout, c'est un bon roman, porté par son fantastique univers dont la fin en cliffhanger donne évidemment envie de se plonger dans le tome suivant (date de parution encore inconnue, il est en cours d'écriture).

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers !  Si tu ne veux pas connaitre les détails de l'histoire, arrête-toi là!

 

Mes commentaires non censurés :

Globalement, j'ai bien aimé ce livre, surtout pour son univers, comme tu l'as compris dans la première partie de cette chronique. Mais  si je n'ai pas adoré, c'est à cause des personnages.

Parlons tout d'abord de Marjane. C'est une jeune fille de 17 ans, perturbée par la mort brutale de son père, en fuite dans une ville qu'elle ne connait pas, entourée par des créatures fantastiques dont elle ignorait jusqu'à l'existence. O.K. il y a de quoi être déboussolée. Mais je l'ai quand même trouvée très passive face aux évènements. Elle subit plus qu'elle n'agit, suivant aveuglément Andras sans poser de questions. Je trouve que cette héroïne manque de dynamisme. La seule décision qu'elle prend c'est tout à la fin quand elle part à la suite de Ashley et Mats. Il était temps! J'espère qu'elle évoluera davantage dans le tome suivant.

Puisqu'on en parle, je n'ai pas non plus spécialement apprécié les amis de Marjane. Ashley manque de consistance et elle ne sert pas à grand chose, à part faire boite aux lettres entre Marjane et Mats. Quant à Mats, de dédaigneux, il devient subitement fou amoureux... Je n'ai pas bien saisi ce qui motive cette transformation radicale, la fuite de Marjane peut-être... En tout cas, cette romance est certes mignonne mais du coup, je n'ai pas réussi à y croire...

Andras joue bien évidemment le rôle du père que Marjane n'a jamais vraiment eu puisqu'il était toujours en voyage... Là encore, j'aurais pu être touchée par l'amour qui unit la jeune fille et son majordome mais je suis restée spectatrice, sans émotion. Peut-être parce que j'étais suspendue à l'action...

Et bizarrement, j'ai adoré Drack, le génie des eaux, en désintoxication de chair humaine. Il m'a beaucoup fait rire, tout comme Kereb, l'angelot amateur de décoration à la Barbara Cartland. 

Mais mon chouchou dans toute cette galerie de personnages, c'est Jack! Où peut-on adopter un corkan, s'il vous plait? ça m'intéresse!

 

Ceci dit, malgré ses défauts, il est fort probable que je rempile pour la suite, parce que j'aimerais bien voir cette crypte et comprendre qui en a après les ninns... Au final, ce tome 1 n'a fait que nous présenter le contexte, sans trop entrer dans les détails de l'intrigue, il y a donc du boulot pour le tome 2...

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.