the book of ivyThe Book of Ivy de Amy Engel

Editions: Lumen

342 pages

Paru le 5 mars 2015

Aperçu :  Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Mon commentaire général : The Book of Ivy est une bombe nucléaire!

Ma note: 10/10

La citation qui résume tout : "Epouser Bishop Lattimer, ce n'est pas accomplir mon destin. Ma mission n'est pas de le rendre heureux, de porter ses enfants et d'être sa femme. Ma mission, c'est de l'assassiner.", "Un type qui ne veut pas mentir, marié à une fille qui ne peut pas dire la vérité.", "La situation n'est pas aussi simple que nos pères voudraient nous le faire croire."  

Mon avis (sans spoiler) :

The Book of Ivy est comme une drogue, un poison sournois qui s'infiltre lentement dans l'esprit pour obliger le lecteur à ne plus penser qu'aux aventures d'Ivy et de Bishop. Une vraie addiction!

Pourtant, à la lecture du résumé, on pourrait croire qu'il s'agit d'une histoire déjà entendue. Dans un futur apocalyptique, deux adolescents sont forcés de s'unir, à cause de lois injustes qui s'assurent de la coopération de la population. Rien de bien original, se dit-on. Le style, récit raconté par Ivy à la première personne, mots simples et phrases courtes, n'est pas non plus une révolution.

Malgré tout, il est très facile de s'attacher à Ivy, passionnée et déterminée, et à Bishop, idéaliste et juste. La romance tient bien évidemment le premier rôle mais c'est une jolie histoire d'amour, touchante et simple, entre deux êtres qui se comprennent à demi-mot. Il y a cependant des mensonges et de la manipulation, à cause de la mission d'Ivy, mais aussi de beaux moments de tendresse. Et c'est cette dualité qui donne son équilibre au récit, sans jamais tomber dans la romance type La Sélection ou la froideur d'une Katniss Everdeen.

L'univers dystopique est surtout centré sur la défense des droits individuels, des choix de chaque individu, surtout des filles. Ce qui amène à se poser pas mal de questions, tout à fait applicable à notre monde actuel. L'auteure nous fait aussi réfléchir tout en douceur sur le devenir des criminels...

En résumé, de la romance certes, mais aussi de la manipulation et des complots, de la réflexion sur le monde actuel, et surtout un formidable potentiel d'attraction qui m'a scotchée à ce livre tant que je n'étais pas arrivée à la dernière page. Et quelle fin! Je n'ai qu'une question en refermant ce livre: MAIS OU EST LA SUITE???!!!

Tu l'as compris, c'est un gros gros coup de coeur!

coeur scintillant

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers !

 

Mes commentaires non censurés :

Outre "où est la suite?", j'ai une autre question: "mais pourquoi?"

Alors oui, j'ai compris pourquoi Ivy se sacrifie, elle ne veut pas tuer Bishop et elle pense que sa manoeuvre va obliger son père à revoir ou au moins à différer ses plans. Mais quand elle réalise que sa famille ne fera rien pour elle, et sachant le sort qui l'attend, pourquoi ne les dénonce-t-elle pas?

Parce qu'il n'y aurait pas de second tome, me répondras-tu.

C'est pas faux.

Ceci dit, elle sacrifie non seulement son mariage, son amour mais aussi sa vie puisqu'elle ne sait tout simplement pas ce qui l'attend derrière la barrière (si, Mark le pervers, je suis prête à le parier). Alors j'étais plus que d'accord avec Victoria. Son père et sa soeur lui ont menti, je sais que la famille c'est sacré, mais ils se servent d'elle comme un pion et elle l'accepte sans broncher. C'était bien la peine de se rebeller, tiens!

Il faut quand même que j'avoue que je ne m'attendais pas du tout à ce rebondissement. Je pensais plutôt qu'elle allait "obliger" Bishop à s'enfuir avec elle de l'autre côté de la barrière... Je ne perds pas l'espoir que Bishop parte à sa recherche ceci dit...

Attendons donc le second tome pour en savoir plus. Mais sachant que The Revolution of Ivy sort en Novembre 2015 aux Etats-Unis, ça va être looooong!

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.

challenge de l'imaginaire