Ami Lecteur, il s'agit ici de la chronique du troisième tome de la saga "The Luxe" qui compte quatre tomes. Même avec toute la bonne volonté du monde, si tu n'as pas lu les deux premiers tomes, ça risque de spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc si besoin à des fiches sur le premier tome, Rebelles, et sur le deuxième tome, Rumeurs.

tricheusesThe Luxe, tome 3 : Tricheuses de Anna Godbersen

Editions: Albin Michel

432 pages

Paru le 4 avril 2012

Aperçu :  Bien qu’Elizabeth Holland ait fait son retour à New York, c’est toujours sa soeur Diana qui illumine les soirées de la haute société. Et ce, malgré le mariage de son amoureux secret, Henry, avec l’éternelle rivale des soeurs Holland, la vénéneuse Penelope. En réalité, Henry est toujours épris de Diana, mais Penelope l’a soumis à un odieux chantage. Quant à Lina, l’ambitieuse ex-femme de chambre, elle continue son incroyable ascension sociale… à ses risques et périls. Retour à Manhattan en 1900.

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Amours, trahisons, mensonges et haute-couture!

Ma note: 9/10

La citation qui résume tout : "L'alliée la plus naturelle d'une jeune lady est sa soeur, quand bien même parfois nos proches nous sont aussi impénétrables qu'un indigène des antipodes."  

Mon avis (sans spoiler) :

C'est avec une certaine appréhension que j'ai ouvert le troisième volet des aventures de Elizabeth, Diana, Penelope, Henry et les autres. J'avais certes adoré les deux tomes précédents, mais j'avais été tellement estomaquée par les évènements tragiques du deuxième tome que je voulais prendre un peu de distance avec cette saga pourtant addictive.

Comme j'ai bien fait de finalement oser lire Tricheuses! J'y ai retrouvé tout ce que j'avais aimé dans les précédents tomes: les amours clandestines, les passions inavouées, les trahisons, les machinations, les manigances, les secrets bien cachés, les apparences qu'ils faut conserver à tout prix et les robes, toutes plus belles les unes que les autres!

J'aime toujours autant les soeurs Holland, bien qu'elles ne soient pas épargnées par la vie (mais chuuuut, je ne dirai rien...), et Henry me fait toujours autant de peine, désoeuvré, ne sachant jamais comment remettre sa vie sur de bons rails (j'avoue que j'ai eu envie de le secouer un peu parfois). Evidemment Penelope reste la garce de l'histoire et complote encore et toujours pour parvenir à ses fins... Ou pas... La surprise de ce tome vient de Lina/Carolina, que j'avais détestée dans les précédents volumes, et que j'ai un peu prise en pitié dans celui-ci. A voir ce qu'il adviendra d'elle dans le tome suivant...

En tout cas, j'ai plongé avec délices dans la bonne société du New-York de l'année 1900, raconté de manière méticuleuse, tant avec ses attelages et ses bourrasques de neige que ses coutumes et ses manières d'être. On s'y croirait! Petit bonus: l'auteure nous emmène aussi faire un petit tour en Floride, où on apprend qu'il était interdit à une lady de montrer ses cuisses au bord de la mer. Tu ne me crois pas? Lis le livre et tu verras!

Pour moi, ce fut un beau voyage dans le temps, même si les questionnements des jeunes filles de l'époque sont semblables à ceux d'aujourd'hui, et c'est aussi un beau coup de coeur!

coeur scintillant

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers !

 

Mes commentaires non censurés :

J'adore les personnages de cette série. Ils sont tous complexes, avec leurs bons et leurs mauvais côtés. Oui, même Penelope! Tout ce qu'elle fait, tous ses complots et manigances, ne servent qu'à retenir Henry, même si elle n'a pas compris que c'est justement ce qui le fait fuir. Pourtant, elle l'aime sincèrement, du moins je crois, parce qu'avec Penelope, il est difficile de parler de sincérité...

Tous les personnages sont construits sur ce modèle de dualité, et c'est ça que j'aime. Diana est innocente mais il y a une part d'elle qui cherche à se mettre en danger. Henry est inconstant, sauf quand il s'agit de Diana, mais il est incapable de lui apporter ce dont elle a besoin. Carolina n'est à sa place ni chez les pauvres, à cause de son ambition, ni chez les riches, à cause de son manque d'éducation...

Elizabeth est la seule à qui je n'arrive pas à trouver de côté sombre. Ce qui est considéré comme une "faute", c'est simplement d'être partie avec le grand amour de sa vie et de ne même pas pouvoir le pleurer! J'aurais tellement aimé qu'elle puisse refaire sa vie avec le tendre Teddy Cutting. Elle a mérité son droit au bonheur. A voir dans le quatrième tome, ce que l'auteure (perverse, va!) a réservé comme souffrances à ses personnages...

En tout cas, ce tome porte bien son titre. Tout est en effet une question de tricherie: Penelope qui tente de faire croire que son mariage va bien ou qu'elle attend un enfant alors qu'Elizabeth fait comme si le sien n'avait jamais existé. De son côté, Diana tente de tricher avec son coeur en remplaçant Henry par Grayson, sans grand succès...

Sachant que le dernier tome s'intitule "Vénéneuses", je m'attends à tout!

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.

ABC2015