Ami Lecteur, il s'agit ici de la chronique du premier tome de la série Les Enfants de Ji, qui fait elle-même suite à la série Le Secret de Ji. Par conséquent, malgré toute ma bonne volonté, si tu n'as pas lu la première série, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait vraiment dommage. Je te renvoie donc à des avis sur le premier tome de la première série sur Babelio et sur Livraddict.

les enfants de jiLes Enfants de Ji, tome 1 : Le Testament oublié de Pierre Grimbert

Editions: J'ai Lu

250 pages

Paru le 14 février 2007

Aperçu : Vingt-trois ans sont passés depuis la terrible attaque des barbares Wallattes contre la Sainte Cité d’Ith. Si les Hauts-Royaumes ont retrouvé leur stabilité, la confusion règne toujours dans le reste du monde connu… Tout particulièrement derrière le Rideau, cette immense cordillère dont le bruit court qu’elle pourrait abriter un Démon. Au pied du Mont-fleuri, les sectes noires sortent de l’ombre, répandant leur foi maudite jusqu’à Kaul et Lorelia… Et les tueurs züu eux-mêmes voient leurs traditions soudain ébranlées !
Loin de cette agitation, les héritiers ont repris le cours de leurs vies. Ils ont eu des enfants, auxquels ils ont essayé de donner une existence normale. Ainsi, cette nouvelle génération ne connaît rien de l’aventure périlleuse qui mena leurs aïeux aux quatre coins du monde connu… Mais il vient toujours un moment où les plus grands secrets refont surface.

 

Mon commentaire général : La magie opère toujours autant avec moi!

Ma note: 8/10

Les citations qui résument tout : "Pour une poignée de mortels, venait de s'ouvrir un monde nouveau. Un monde dangereux, où les démons erraient parmi les hommes qui les avaient engendrés", "La descendance des Sages devait voir l'avènement de l'Adversaire. Ainsi était nommé celui qui, de toute éternité, aurait une chance, et une seule, de vaincre Sombre."

Mon avis (sans spoiler) :

C'est avec une certaine excitation que j'ai ouvert le premier tome de la série des Enfants de Ji. Le Secret de Ji m'avait provoqué tellement d'émotions (et m'avait temporairement transformée en autiste, incapable de faire autre chose que lire encore et encore, jusqu'à savoir le fin mot de l'histoire) que j'avais vraiment hâte de me replonger dans l'univers incroyable créé par Pierre Grimbert.

J'ai un peu moins été accrochée par cette suite parce que le Secret étant déjà été révélé, le récit est un peu moins mystérieux. Malgré tout, j'ai été happée dans une tornade d'action où chaque page embarque les personnages dans de nouvelles batailles, courses poursuites et autres rencontres avec des tueurs tous plus fanatiques les uns que les autres. Et je n'ai eu qu'une seule question à la bouche: mais pourquoi tant de haine?

A nouveau, les évènements obligent des individus n'ayant rien en commun à se regrouper en équipe. Les personnages sont tous aussi différents que possibles et parfois caricaturaux, ce qui m'a empêché de m'attacher à eux. J'aurais plutôt eu envie de distribuer quelques baffes à certains moments!

Cependant, une fois commencé, bien que je connaissais déjà la trame de fond, il m'a été difficile de poser ce court récit, tellement j'avais envie de savoir ce qu'il allait arriver ensuite. Les pages se tournent presque toutes seules. Sur ce point-là, chapeau l'auteur!

Ceci dit, je trouve qu'en 250 pages, on n'a pas beaucoup avancé dans l'histoire, ce qui donne une furieuse envie de se procurer le tome suivant... Je suppose que c'est le but...

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers!

 

Mes commentaires non censurés :

La seule raison qui m'empêche d'attribuer un coup de coeur à ce livre sont les personnages. Ils sont beaucoup trop caricaturaux à mon goût.

Il y a le gentil Cael, adolescent sans histoire, qui entend une voix mystérieuse le poussant à la violence. Mais malgré tout, il reste un bon garçon. J'aurais préféré un peu plus d'ambiguité.

Puis Amanon, le gentilhomme, toujours courtois, presque même lorsqu'il se bat!

Ou Nolan, le novice qui a failli mal tourner. Pourquoi? On ne sait pas. Mais il y a là un potentiel à exploiter. Après tout les K'luriens n'ont pas l'air d'enfants de coeur, et Nolan a aussi l'air tout innocent alors je me demande ce qui a pu le motiver à rejoindre cette secte alors qu'il n'y a apparemment aucune noirceur en lui...

Ou encore Ke'b'ree, le barbare sans aucune éducation (il est pourtant prince!) qui frappe avant de réfléchir. Ceci dit, je crois que c'est quand même mon personnage préféré. Au moins, je sens qu'une évolution est possible et qu'il n'est ni tout blanc ni tout noir.

Mais la palme de la caricature revient incontestablement à Eryne, damoiselle de la haute qui n'a jamais rien fait de ses dix doigts! A part s'évanouir face au danger, s'énerver pour un rien ou se pâmer devant les messieurs, elle ne sert pas à grand'chose... Encore une fois, le personnage central féminin n'est qu'un faire-valoir des hommes, et ça me dérange. 

Je rêve d'un livre de fantasy rempli de mystères, bourré d'action, avec un univers bien construit et une héroïne forte et intelligente... Quoi, tu en connais? Oui moi aussi! ;-)

Allez, je laisse quand même leur chance aux Enfants de Ji, en espérant que les tomes suivants me fassent revoir ma copie!

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.

challenge de l'imaginaire ABC Imaginaire 2015 v2