fille de l'empireLa Trilogie de l'Empire, tome 1: Fille de l'Empire de Raymond E. Feist et Janny Wurts

Editions: Bragelonne

408 pages

Paru en janvier 2004

Aperçu : C'est au moment où Mara, unique héritière du clan des Acoma, s'apprête à prononcer les mots qui la consacreront prêtresse pour le restant de ses jours, que Papéwaio, le plus fidèle des soldats du clan, interrompt la cérémonie pour lui annoncer la mort de son père et de son frère. Propulsée à la tête du clan, Mara doit regagner ses terres en urgence pour sauver sa maison de la ruine et de la honte. Car au Jeu du conseil les ennemis des Acoma sont nombreux. Il faut reformer au plus vite l'armée décimée, pérenniser les liens commerciaux qui assurent au clan ses revenus et nouer des alliances politiques susceptibles de mettre en échec les plans des maisons rivales. A condition, bien sûr, de survivre aux assassins toujours plus nombreux qui viennent la traquer jusque dans son fief...

 

 

Mon commentaire général : Les amis d'hier sont les ennemis de demain...

Ma note: 7/10

Les citations qui résument tout : "Plongée la tête la première dans le jeu du Conseil, Mara aurait besoin de la moindre parcelle d'intelligence et de ruse à sa disposition pour éviter les intrigues et les pièges disposés sous ses pieds inexpérimentés."

Mon avis (sans spoiler) :

Il m'a fallu une centaine de pages pour entrer dans l'histoire de Mara. Cent pages durant lesquelles il ne se passe pas grand chose mais où les auteurs nous expliquent la complexité de cet empire qui ressemble fortement au Japon médiéval, où l'honneur est primordial. Le suicide rituel est d'ailleurs la mort la plus honorable.

Pourtant, une fois que les intrigues se mettent en place, le récit devient vraiment prenant, malgré un schéma assez simpliste: une difficulté, sa résolution, une autre difficulté, sa résolution etc.

J'ai apprécié le personnage de Mara, jeune fille très intelligente qui compense son inexpérience et sa fragilité par la réflexion. Elle ne se morfond jamais sur son sort, malgré la pluie d'évènements tragiques qui s'abat sur elle. Au contraire, elle rend coup pour coup, parfois même avec une tendance marquée à être sans pitié... Les autres personnages de la maison des Acoma sont également très attachants et composent une galerie de personnalités très intéressante et bien développée.

C'est une belle aventure, qui m'a transportée dans un empire hors du temps, où les uns complotent contre les autres, où l'honneur est plus important que sa propre vie, où la magie et des créatures extraordinaires sont monnaie courante. Une découverte!

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés... Attention spoilers!

 

Mes commentaires non censurés :

Outre la mythologie créée par les auteurs, très réussie, ce sont les personnages qui sont remarquables. Moi qui aime la complexité, j'ai été servie!

Mara n'est pas la jeune fille fragile qu'elle parait, même si elle sait parfaitement en jouer quand les circonstances l'exigent. Elle est manipulatrice, sans pitié et même cruelle. La mort orchestrée de Bentokapi en est une preuve irréfutable. Malgré sa brutalité, j'ai été émue au moment de son suicide, parce qu'il est mort avec honneur. J'ai même éprouvé un peu de pitié pour Bruli, qui se faisait si facilement mener en bateau.

Keyoke, Papéwaio, Nacoya, Arakasi et Lujan sont des serviteurs exceptionnels, aux caractères tranchés et je les ai adorés!

Les méchants étaient parfois un peu caricaturaux (Jingu et Teani notamment) et leurs interventions servent surtout à mettre en valeur la perspicacité de Mara mais ils sont dans l'ensemble plutôt bien développés.

La construction du récit, beaucoup trop répétitive, est l'aspect le plus désagréable. Chaque nouvelle difficulté intervient alors que Mara vient juste de résoudre la précédente, en se faisant à chaque fois un nouvel ennemi... Sans cela, le roman aurait pu être beaucoup plus fluide et plaisant, et j'aurais aimé voir Mara gérer plusieurs crises en même temps.

Malgré tout, je pense un jour lire la suite, pour savoir quelle embûche se dressera à nouveau sur la route de Mara. Et puis je suis aussi intriguée par ces barbares et cette faille magique, dont on ne sait pas grand chose, si ce n'est qu'ils existent.

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.