poisonContes des Royaumes, tome 1 : Poison de Sarah Pinborough

Editions: Milady

222 pages

Paru le 21 Mars 2014

Aperçu : Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l'innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d'amour sincère...
... et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu'elle n'a jamais été révélée...

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Attention, ceci n'est pas un conte de fées...

Ma note: 8/10

La citation qui résume tout : "Une beauté. Un véritable coeur. Comment ne pas l'aimer? Blanche-Neige. Belle à un point insoutenable, n'est-ce pas?"

Mon avis (sans spoiler) :

Avec Poison, Sarah Pinborough a réussi un tour de force: métamorphoser une histoire que tout le monde connait. Exit le conte de fées. Il s'agit ici d'une histoire moderne, où personne ni n'est tout blanc ni tout noir.

Chacun des personnages peut se révéler à son tour bon ou méchant, même la méchante reine qui est au départ une jeune femme solitaire et malheureuse. Seul le nain Rêveur reste constant à lui-même car il vit dans ses rêves et considère le monde d'un oeil très romantique. Et Blanche-Neige? Eh bien, là encore, exit la jeune princesse idiote et candide de Walt Disney. C'est ici une princesse moderne, rebelle, au caractère bien trempé et très à l'aise avec sa sexualité. 

Sarah Pinborough s'est rapprochée du conte original des frères Grimm pour nous raconter une histoire rythmée, parfois violente, et donc la fin m'a estomaquée. J'ai également pris beaucoup de plaisir à retrouver des personnages des autres contes, Aladdin notamment, qui ont tous été bien égratignés par l'auteure!

Le seul reproche que je pourrais faire est que si le début est très bien amené, certainement pour plonger le lecteur dans l'histoire, le reste du récit est un peu survolé, les motivations moins explicites, les faits moins décrits. Pour moi, il manque une centaine de pages, surtout que le roman est très court (222 pages).

C'est dommage, parce que j'ai été agréablement surprise par le style ainsi que l'histoire, et qu'il ne m'a pas manqué grand chose pour accorder un coup de coeur. Ceci dit, je te le recommande quand même fortement si tu aimes les contes, quoique celui-ci n'a rien d'un conte de fées avec son incournable Happy End... Je t'aurais prévenu...

C'est quand même une belle découverte et j'ai déjà prévu de lire "Charme" du même auteur. 

 

Et maintenant, passons à mes commentaires non censurés. Attention spoilers!

Mes commentaires non censurés :

Plusieurs aspects m'ont agréablement surprise dans ce roman.

Tout d'abord, la belle-mère, Lilith, bien loin de la vilaine sorcière à laquelle Walt Disney nous avait habituée. C'est ici une magnifique jeune femme, malheureuse à cause de son mariage forcé, marquée par l'enfance violente qu'elle a vécu. Au début du récit, j'ai même ressenti une pointe de sympathie pour elle et je n'aurais jamais imaginé prendre la vilaine belle-mère en pitié! Bravo Sarah Pinborough! Et puis, rapidement, elle devient la méchante reine qu'on attend et c'est peut-être une faute d'inattention de ma part mais je n'ai pas enregistré le moment où elle bascule dans la violence extrême. Comment passe-t-elle des robes inconfortables pour pousser Blanche-Neige à quitter le château à "je vais ordonner au chasseur de la tuer"? C'est dommage parce que je trouvais plutôt intéressant et original le fait de présenter les choses de son point de vue.

J'ai déjà parlé de Blanche-Neige, princesse rebelle, bien loin de l'innocente et vertueuse jeune fille dont j'avais conservé l'image. J'ai beaucoup apprécié cette modernisation du personnage.

Par contre le prince m'a considérablement surprise dans son rôle de jeune homme amoureux d'une icône. Car dès que la princesse se réveille et se montre telle qu'elle est - fougueuse, passionnée - il est tellement déstabilisé qu'il préfère la rendormir à jamais! Quelle claque! Je ne m'attendais pas du tout à ça. Cet aspect du récit est très intéressant et peut-être le plus moderne de toute l'histoire. Le prince est incapable de faire face à la vraie nature de sa princesse, qu'il préfère presque morte mais soumise plutôt que vivante et ça donne à réfléchir sur la société d'aujourd'hui...

Au final, le conte vu et revu de Blanche-Neige a été efficacement dépoussiéré et moi, j'en redemande!

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.

challenge de l'imaginaire ABC2015