couv15873239Endgame, tome 1 : L'appel de James Frey et Nils Johnson-Shelton

Editions: Gallimard Jeunesse

544 pages

Paru le 9 octobre 2014

Aperçu : Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme.
L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Endgame n'a ni règles ni limites.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur.

Une quête survoltée aux quatre coins du globe, menée par la plume nerveuse d'un grand auteur. Addictif !

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une super-énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Menez votre propre quête en tentant de la résoudre. Déchiffrez, décodez et interprétez. Le premier d'entre vous qui y parviendra gagnera une véritable fortune en pièces d'or (Lire les règles du jeu Endgame sur www.endgamerules.com).

En parallèle de cette quête, un jeu mobile novateur conçu par le laboratoire Niantic de Google permet de jouer à Endgame dans le monde réel, en choisissant une lignée et en affrontant d'autres joueurs.

LISEZ LE LIVRE. TROUVEZ LES INDICES. DÉCRYPTEZ L'ÉNIGME.

Mon commentaire général : Endgame, c’est une aventure mortelle !

Ma note: 8/10

Les citations qui résument tout : «Jouer. Survivre. Résoudre. Endgame a commencé. », « Endgame, c’est la mort. » 

Mon avis (sans spoiler) :

Endgame est un roman surprenant. A la lecture de la quatrième de couverture, on pourrait croire qu’on a déjà lu cette histoire : des jeunes gens super-entrainés se battent les uns contre les autres pour survivre. « Rien de nouveau sous le soleil », me suis-je dit.

Pourtant, même si les premières pages sont descriptives et plutôt longues, dès qu’Endgame commence, il m’a été purement et simplement impossible de poser le livre. Endgame n’a rien à voir avec ce que j’ai pu lire auparavant. Je me suis trouvée prise dans l’histoire, détestant certains personnages, en encourageant d’autres dans leur quête.

Le style est vivant, chaque chapitre raconté du point de vue d’un personnage différent, ce qui permet de connaitre les pensées et motivations de chacun. Et c’est ça qui est très intéressant. Ces douze jeunes (pourquoi toujours sélectionner des adolescents, d’ailleurs ? Des guerriers entre 20 et 25 ans ne seraient-ils pas plus efficaces ? Bref, passons) qui ont tous le même but, ont pourtant chacun une façon complètement différente de vouloir y parvenir : pour certains, c’est la réflexion, pour d’autres, l’extermination de leurs concurrents.

C’est d’ailleurs le moment de te prévenir que si tu es une âme sensible, que le sang et les tortures te donnent des cauchemars, tu ferais mieux de passer ton chemin. Endgame est une aventure palpitante, une quête d’indices, mais aussi une violente course contre la mort avec des concurrents féroces pour qui « le sang appelle le sang ».

Enfin, le récit est truffé d’indices qui permettent de participer à une gigantesque chasse au trésor planétaire dont le prix est une somme de 500 000$. C’est un aspect du roman qui m’a laissée complètement indifférente, et m’a même parfois agacée dans la précision quasi-chirurgicale avec laquelle les auteurs relatent certains faits. Par contre, j’aurais aimé qu’on m’explique comment les personnages décodaient leurs indices, au lieu de m’affirmer qu’ils devaient se rendre à tel endroit. Je suppose que je pourrais le découvrir moi-même en résolvant les codes, mais j’ai la flemme...

En résumé, Endgame c’est de l’action sans temps morts, de l’aventure, des trahisons, de la violence, des sacrifices mais aussi de l’amour et de la bonté d’âme.

Pour moi, c’est même un coup de cœur.

coeur scintillant

 

J’ai hâte de connaitre la suite...

 

Mes commentaires non censurés :

Vu la multitude de personnages, il semble compliqué de s’intéresser à chacun d’entre eux, même s’il y a quand même des personnages principaux (Sarah Alopay (la chouchoute), Jago Tlaloc (le bad boy), Christopher Vanderkamp (la tête à claques) et Chiyoko Takeda (la ninja muette)) et des personnages tout simplement détestables (Maccabee Adlai (le gosse de riche) et Baitsakhan (le gamin insupportable)). Evidemment tous les qualificatifs ne sont que mes propres ressentis. J’ai eu envie de donner des claques à Christopher, dont la mort ne m’a fait ni chaud ni froid, Sarah semble être la favorite des auteurs et je n’ai pas été surprise de sa victoire et je souhaite que Baitsakhan meure dans d’atroces souffrances. Certains personnages n’ont pour l’instant aucune utilité, je pense à Shari, Alice, Hilal et Aisling. Peut-être se dévoileront-ils dans les prochains tomes...  

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.

 

challenge de l'imaginaire