ale2100-test2ALE2100 de Sophie G. Winner

532 pages

Paru le 14 septembre 2014 sur les plateformes de vente

Aperçu : Quand Lola, jeune étudiante, est inscrite par Eo, son compagnon de guerre sur le Net, pour un voyage hors du commun, jamais elle n’aurait imaginé affronter ça.
Mais quel est donc ce futur pourri qu’on lui a réservé ?
Et s’il devenait le tien, cher lecteur ?

ALE 2100 :
Une aventure trépidante.
Un monde alternatif.
Une quête épique.

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Chez certaines personnes, l'utilisation de ce livre nécessite des précautions d'emploi particulières (risques d’addiction, de coup de foudre, de déprime ou de prise de conscience éco-responsable).

Ma note: 9/10

La citation qui résume tout : « Peut-être que le message est justement de nous montrer un concentré d’horreurs et de nous dire : voilà ce que ce nous avons. Voilà ce qui sera toujours là à la fin du siècle si nous n’agissons pas. »

Mon avis (sans spoiler) :

J’étais très curieuse de lire ALE2100 : j’en avais entendu dire du bien (chez Tari, ici) et le sujet (un jeu vidéo d’un nouveau genre qui permet de se projeter en 2100) me tentait plutôt pas mal. Je n’ai pas été déçue.

L’auteure a bien bossé l’univers. Les gamers devraient s’y retrouver, le vocabulaire leur parlera sûrement plus qu’à moi, et le jeu devrait même les faire saliver : imaginez ressentir la moindre attaque, vivre dans le jeu comme dans la réalité... Les futurs possibles (je ne détaillerai rien pour ne pas spoiler les missions du jeu) sont déconcertants mais en même temps tellement concevables que ça fait froid dans le dos... Très bon point.

Concernant le style je suis plus mitigée. Sachant que le récit est raconté par Lola à la première personne, j’ai trouvé assez perturbant la juxtaposition de tournures de phrases de registre soutenu avec des expressions familières. Puisque c’est raconté par Lola, que l’histoire toute entière soit écrite en langage familier ne m’aurait pas dérangé. J’aurais même préféré. Et d’un point de vue très personnel, j’ai plus de mal à entrer dans l’action quand c’est écrit au passé simple. Mais globalement, ça se lit très bien, le doigt glisse tout seul sur le curseur et on se couche trèèèès tard parce qu’on voulait à tout prix connaitre la fin de la mission (ça m’est vraiment arrivé).

Pour ne rien te cacher, il y a eu pour moi deux vitesses de lecture. Une première partie assez plan-plan où j’ai fait connaissance avec Lola, sa vie d’étudiante qui n’a rien d’extraordinaire quand elle ne joue pas et une deuxième partie où j’ai fait défiler les pages à toute allure. La différence entre les deux : Valens. Ah, Valens... Je ne peux rien te dire de plus mais crois-moi, ça vaut le coup de s’accrocher...

Au final, j’ai eu un petit pincement au cœur en arrivant à la dernière page parce que j’avais envisagé cette fin et que j’espérais  que ça ne se termine pas comme ça... Je boude.

Mais je te recommande quand même chaudement cet ouvrage (surtout que j’ai eu droit à une belle édition spéciale rien que pour moi avec mon nom dessus, et ça j’adore ! Merci Sophie !).

Sache que si tu es très impatient comme moi, les 22 premiers chapitres sont téléchargeables gratuitement sur le site dédié à ALE (c’est ) qui en plus est très bien fait avec un beau trailer, une galerie photo, un résumé des missions etc...

 

J’ai comme toujours quelques commentaires réservés aux lecteurs avertis et je te conseille sincèrement de ne pas poursuivre si tu n’as pas lu l’ouvrage. Attention spoilers!

 

Mes commentaires non censurés :

Bon, je crois que tu as compris et que je n’ai pas besoin de te faire un dessin : mon personnage préféré, c’est Valentin. Il est juste parfait, et même ses petites imperfections (son rapport aux filles, l’@infini, le fait qu’il vive toujours chez sa maman à 26 ans) ne font que le rendre plus normal et plus touchant. J’ai aussi beaucoup apprécié Eo, son charisme, sa jovialité, sa lucidité. Par contre, Lola ne m’a fait ni chaud ni froid, ce qui est dommage puisque c’est le personnage principal. Elle est sympa et déterminée mais elle m’a paru lisse, sans aspérités auxquelles se raccrocher. Il faut dire qu’à part, « tromper » virtuellement son petit copain, elle n’a rien fait de mal. C’est peut-être parce que j’ai quelques années d’écart avec elle que je n’ai pas réussi à m’identifier à elle, je ne sais pas trop.

Les autres personnages ne m’ont pas non plus spécialement interpelée, à part la méchante Cerise, trop belle pour être honnête.

La question que je me pose maintenant que j’ai terminé c’est : de quoi va parler la suite ? Sera-t-elle centrée sur le couple Lola-Valentin ? Sur le jeu ? Sur les actions à prendre pour éviter toutes les catastrophes qu’ALE nous prédit ?

Personnellement, je ne suis pas sûre qu’une suite soit vraiment nécessaire. J’aime imaginer ce qui va se passer et faire se terminer les choses à ma façon. Ceci dit, il y a de fortes chances que je jette quand même un coup d’œil au tome n°2... Tu me connais...

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.