ne jamais tomber amoureuseNe jamais tomber amoureuse de Melissa Marr

Editions: Albin Michel collection Wiz

378 pages

Paru le 6 janvier 2010

Aperçu : 

Ne pas lui parler.
Ne pas le toucher.
Ne jamais lui révéler que je peux le voir.

Elle est fragile et mortelle. Il est cruel et séduisant. Ainsi commence la bouleversante histoire d'amour de Keenan et d'Aislinn.

Mon commentaire général : Ce livre ne m'a fait ni chaud ni froid, plutôt tiède...

Ma note: 6/10

La citation qui résume tout :  «Règle n°1 :  n’attire jamais l’attention des fés sur toi »,  « Règle n°2 : on ne parle pas aux fés invisibles », « Règle n°3 : ne jamais dévisager des fés invisibles » 

Mon avis (sans spoiler) :

Allons droit au but, je suis assez mitigée.

Pour ne pas te couper l’envie de me lire jusqu’au bout, je vais commencer par les points positifs. Tout d’abord le sujet : les fés. C’est un thème rarement abordé dans la littérature et ça change des vampires, magiciens et autres zombies dont on nous rabat les oreilles. D’autant que Melissa Carr a bien bossé son sujet. Chaque chapitre commence par une courte citation d’un ouvrage de référence sur les fés et légendes celtiques qui illustre l’histoire. La mythologie se tient.  Bon point.

Ensuite, l’héroïne. Aislinn a beau avoir 17 ans, elle sait parfaitement ce qu’elle veut et ne se laisse pas faire. J’aime bien les personnages qui ont du caractère et qui ne se lamentent pas sur leur sort en blâmant la fatalité. Pourtant, avec ce qu’il lui arrive, il y aurait de quoi se faire du mouron mais Aislinn ne renonce pas pour autant à ses propres opinions. Très bon point. Les personnages secondaires, Keenan, Seth, Donia et Beira sont aussi très bien dans leur rôle, certains attendrissants, d’autres arrogants ou détestables. Par contre tous les autres personnages ne servent à rien...

C’est là que tu comprends que nous passons maintenant aux points négatifs.

Je n’ai pas aimé le style de l’auteure, ce qui a certainement une grande part dans mon sentiment général. Il y a peu de descriptions, surtout des personnages. A part Keenan, je suis incapable de te dire à quoi ressemblent les personnages. Ah si Seth a des piercings. A part, ça rien...  Et ça n’a rien à voir avec le fait que j’ai une mauvaise mémoire... C’est pareil pour les actions. Un peu trop direct pour moi. J’aurais aimé plus d’explications.

Du coup, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire, d’autant que ça tourne autour d’un quadrilatère amoureux (je ne sais pas comment on dit un triangle amoureux à quatre personnes... Si t’as une idée, je prends...). Machin aime Truc et aussi Bidule mais Truc aime Chose qui l’aime aussi... T’as suivi ? Et à la fin, tout s’arrange, tout le monde est content. C’était un consensus un peu facile mais d’un autre côté je n’aurais pas aimé qu’on impose à l’héroïne un choix qui n’était pas le sien.

J’ai les deux tomes suivants dans ma pile à lire et je pense que je les lirai, un jour. Mais sincèrement, si je ne les avais pas déjà, je ne suis pas sûre que je les aurais achetés. En fait, ce tome se suffit à lui-même puisque toutes les actions sont résolues à la fin.

 

Allez passons à une analyse un peu plus poussée des personnages dans la partie suivante. Si tu ne l’as pas lu, il vaut mieux pour toi t’arrêter ici et revenir après ta lecture. Attention spoilers!

 

Mes commentaires non censurés :

Si j’en crois la quatrième de couverture, voici ce qu’on m’annonce : « Ainsi commence la bouleversante histoire d’amour de Keenan et d’Aislinn ».

Euh, excuse me ?

Parce que si j’ai bien lu ce tome, les seules relations qu’entretiennent Keenan et Aislinn sont purement « professionnelles »... Ou alors on me dévoile déjà ce qui va se passer dans les prochains tomes, et ça j’aime pas...

Je ne vais pas mentir, Ami Lecteur, j’étais bien contente qu’Aislinn choisisse Seth, parce que je n’aime pas Keenan. Beaucoup trop arrogant et sûr de lui alors que la sensibilité de Seth est vraiment touchante. Et puis franchement, Keenan débarque là en exigeant l’amour d’Aislinn, la privant de sa mortalité sans lui demander son avis, la forçant à abandonner sa vie... Je trouve juste qu’elle puisse au moins choisir son amoureux.

Sinon, j’ai également beaucoup aimé Donia. Elle est très émouvante et sa tristesse est poignante. Je suis contente qu’elle ait eu droit à son happy end à la fin du livre.

La mort de la méchante Beira (un peu caricaturale d’ailleurs) m’a un peu surprise. Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’elle meure dès le premier tome. Je trouve que la suite en perd son intérêt. Sans la menace de Beira, est-ce que le reste de l’histoire ne sera pas un peu plan-plan ?

Wait and see...

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.