Ami Lecteur, il s'agit ici de la chronique d'un hors-série dans la saga Divergente. Si tu n'as pas lu les trois tomes, ça va forcément spoiler pour toi; Je te redirige donc au besoin vers mes billets sur les tome 1, tome 2 ou tome 3.

four

Divergente, raconté par Quatre  de Veronica Roth

Editions: Katherine Tegent Books

285 pages

Paru le 8 juillet 2014

Aperçu : L'histoire de Quatre avant sa rencontre avec Tris.

Lors de sa cérémonie du choix, un jeune altruiste se dresse contre sa famille et sa faction : il rejoint les audacieux. Il choisit un nouveau destin, et devient Quatre.
Mais ce qu'il découvre alors met en péril son avenir, et celui de la société tout entière.

Va-t-il devoir se dresser contre sa nouvelle faction?

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : Encore ! Encore !

Ma note: 8/10

Les citations qui résument tout : « Je voulais n’importe quelle autre faction. N’importe laquelle sauf la mienne, où tout le monde avait déjà décidé que je ne méritais pas leur attention », « Si je dois devenir un Audacieux, je vais l’être à mes conditions, même si ça signifie qu’une partie de moi restera Pète-Sec pour toujours », « Je peux être plus qu’une faction ici chez les Audacieux ; peut-être que je suis déjà plus, et il est temps de le montrer », « Je ne devrais pas être aussi surpris de découvrir qu’une faction est pleine de menteurs, mais je suppose qu’il y a des parties de moi qui sont toujours naïves, toujours comme un enfant ». (traductions personnelles)

Mon avis (sans spoiler) :

Avec cet ouvrage, Veronica Roth fait aux fans de Divergente un cadeau de Noël avant l’heure. Personnellement, j’ai toujours adoré le personnage de Quatre et j’ai donc apprécié d’en connaitre un peu plus sur son initiation, et surtout de comprendre comment l’enfant martyrisé a réussi à survivre et à trouver sa place chez les Audacieux, une faction où la violence est pourtant la norme.

Ces quatre nouvelles peuvent être lues indépendamment l’une de l’autre. D’ailleurs les nombreuses répétitions (dans les descriptions ou des rappels de faits) sont là pour ça, du moins je l’espère. Car sinon, j’ai trouvé que ça alourdissait le récit, surtout sur une cinquantaine de pages. Mais c’est peut-être parce que j’ai tout lu d’affilée. Allez, on va dire que c’est pour ça.

D’autre part, les nouvelles sont assez inégales en qualité. J’ai adoré les trois premières (« The Transfer » [Le Transfert], « The Initiate » [L’Initié] et « The Son » [Le fils]) qui présentent l’arrivée de Tobias chez les Audacieux et son intégration, scènes que nous n’avions jamais vues dans la saga. Par contre, la dernière (« The Traitor » [Le traitre]) et les scènes inédites ne m’ont pas subjuguée. C’est de la redite de scènes qu’on connait déjà de Divergente (le tome 1, j’entends), sous un autre point de vue. Ça ne m’a pas apporté grand-chose.

Après avoir terminé les trois tomes, j’avais très envie de retrouver les personnages qui m’ont fait rêver sur près de 1400 pages (eh oui ! tant que ça !). Pari gagné, Mrs Roth ! Remettez-ça quand vous voulez ! Même si je suis à peu près sûre qu’il s’agit du dernier ouvrage de la série...

Pour les non-anglophones, une traduction chez Nathan serait en préparation pour le printemps 2015 (source : Divergente Fan France).

 

 

Mes commentaires non censurés :

Je crois sincèrement que l’aspect de ce livre qui m’a le plus bouleversée est la relation de Tobias avec son père, Marcus.

Les premières scènes de la première nouvelle sont plutôt insoutenables. Le lecteur est témoin de la violence quotidienne que subit Tobias et on a envie de lui dire « Vas-y, défends-toi ! » ou de l’aider mais on ne peut qu’assister à son malheur sans pouvoir intervenir. La scène du premier tatouage de Quatre, suite au jeu de « Dare », est tout aussi dure. On comprend que la position de cet énorme dessin n’était pas vraiment un choix, Quatre le fait pour recouvrir par quelque chose de beau les atroces cicatrices de son passé.

J’ai été très surprise de découvrir que Quatre était allé trouver Marcus pour lui annoncer ce que Jeanine manigançait avec Max et Eric. Si Marcus l’avait cru, il aurait pu éviter toutes ces pertes humaines... C’est incroyable de penser que le leader des Altruistes aurait pu faire quelque chose s’il avait pardonné à son fils d’avoir quitté sa faction. D’autant que sa raison pour le faire n’était pourtant pas compliquée à comprendre... Cette scène montre également que Quatre n’a plus rien à voir avec le garçon effrayé de la première nouvelle. S’il craint encore son père, il est prêt à se défendre, dans sa tête il l’a même déjà battu. Finalement, dans le Tome n°2, quand Quatre envoie son poing dans la figure de Marcus, c’est juste pour la galerie. Il n’avait pas besoin de le faire pour lui. Personnellement, j’avais adoré cette scène de « Insurgent » et maintenant je trouve ça encore plus fun !

Avant de conclure, j’ai une question subsidiaire : Marcus a coaché Tobias pour son test d’aptitude car il le croyait Divergent. Ce que je me demande, c’est : quel résultat aurait donné le test si Tobias l’avait passé normalement ? Serait-il sorti Altruiste ou Audacieux ? Car la suite a montré qu’être Audacieux était comme une seconde nature pour l’homme qui n’a que quatre peurs...

En conclusion, cet ouvrage est comme un chainon manquant pour lire entre les lignes des trois tomes de la série et mieux comprendre les réactions de Tobias/Quatre, qui semblait parfois agir selon des règles arbitraires mais qui en fait a de très bonnes raisons de se comporter comme il le fait. Du coup, avec ce nouvel éclairage, je crois que je vais reprendre toute la série !

Et toi Ami Lecteur,qu'en penses-tu? Dis le moi en commentaire.