alchimie

Alchimie de Beth Fantaskey

Editions: Le Masque  collection Msk

401 pages

Paru le 8 septembre 2010

Aperçu : Depuis l’entrée de Tristan Hyde dans le même collège que Jill Jekel en Pennsylvanie, leurs noms de famille font l’objet de toutes les plaisanteries. En effet, ils rappellent vaguement quelqu’un… Et tous deux ont de bonnes raisons de ne pas rire de ces moqueries.
Le père de Jill a toujours cru que sa famille était liée au Dr Henry Jekyll, ce scientifique qui a créé son alter ego maléfique. D’ailleurs, il affirme que la boîte fermée à double tour dans son bureau contient le détail de cette expérience diabolique. Quant à Tristan, ses liens avec l’histoire de Mr. Hyde sont encore plus proches, et plus dévastateurs.
Jill sait qu’elle ne doit pas ouvrir cette boîte. Mais quand son père est assassiné, et qu’elle découvre que le compte en banque qui devait payer ses études a été vidé, elle n’hésite plus. Si elle parvient à recréer l’élixir du Dr Jekyll, elle obtiendra sans doute la bourse qui lui permettra d’entrer dans un des meilleurs programmes de chimie des États-Unis.
Tristan accepte de l’aider, espérant sauver sa raison et peut-être même sa vie. Si l’on en croit la légende familiale, il est le descendant direct du monstre, ce qui le condamne à perpétrer la violence et le chaos autour de lui.
Pourront-ils échapper à leur destin et éviter que l’amour qui les étreint peu à peu ne conduise à leur propre destruction?

Mon commentaire général : La formule a plutôt bien marché pour moi !

La citation qui résume tout : « Moi. Tristan. Ce coffre... Celui qu’on m’avait toujours formellement interdit de toucher. Et encore plus d’ouvrir. »

Mon avis (sans spoiler) :

Alchimie est un roman assez original. Raconté à deux voix (Jill et Tristan), il s’écarte légèrement des codes du « young adult », même si on en retrouve les éléments principaux (le lycée, la peste, le quaterback, le bad boy...), grâce à l’intrigue « Dr Jekyll et Mr Hyde ». Cela permet de découvrir la part d’ombre des personnages principaux et d’introduire un peu de violence dans le genre.

Beth Fantaskey est assez coutumière de ce style car on retrouvait des éléments similaires dans « Comment se débarrasser d’un vampire amoureux » que j’avais également beaucoup aimé (et que je te conseille également, Ami Lecteur).

Sinon, rassure-toi, c’est du « young adult », il y a donc aussi une histoire d’amour, des parents pénibles et dépressifs, des chamailleries entre meilleures amies, des contrôles de chimie...

Globalement, c’est tout de même un livre qui se lit très facilement, trop même, les pages se tournent toutes seules et on se couche très tard en rêvant de potions chimiques qui réveillent la bête en soi... Brrrr...

 

Bien évidemment, tout ceci n’engage que moi et je t’invite comme toujours, Ami Lecteur, à te faire ta propre opinion et à revenir en discuter dans les commentaires.

Si tu as lu le livre, poursuivons sans spoiler juste en-dessous.

 

Mes commentaires non censurés:

Une grosse question se pose en refermant le livre : comment la formule agit-elle ? Quel est l’effet des produits chimiques sur l’âme ? Finalement, ce n’est jamais expliqué et pour une scientifique comme moi, c’est assez énervant... Pourquoi n’a-t-elle pas fonctionné sur Jill et Tristan à la fin ? On ne le sait pas non plus...

Sinon, j’ai aimé le côté torturé de Tristan. Le héros n’est ici pas lisse, c’est un meurtrier, capable de se laisser aller à de dangereuses pulsions. J’ai également apprécié que Jill succombe à la tentation de goûter la formule, qu’elle se déride un peu. Beth Fantaskey entraine ses personnages vers le « côté obscur » et ça change des adolescents parfaits qu’on trouve habituellement dans les livres « young adult ». La cerise sur le gâteau aurait été qu’on découvre que Darcy a des TOC ou une obsession inavouable... D’ailleurs, pourquoi toutes les pestes de ce genre de littérature s’appellent-elles Darcy ? C’est une nouvelle norme ou quoi ? ;-)

Quoiqu’il en soit, après plusieurs ouvrages de Beth Fantaskey, malgré quelques tics et éléments communs d’un livre à l’autre, j’ai très envie de me plonger dans son nouvel ouvrage « Buzz Kill » sorti tout récemment (en anglais uniquement pour l’instant). A suivre ici...

 

Et toi Ami Lecteur, qu'en penses-tu? Dis-le moi en commentaire.