Ami Lecteur, cet article concerne le deuxième tome d’une trilogie. Si tu n’as pas lu le premier tome, ça va donc forcément spoiler pour toi. Je te redirige alors vers ma critique du premier tome.

 

l'eliteLa Sélection – L’Elite de Kiera Cass

Editions: Robert Laffont collection R

308 pages

Paru le 18 avril 2013

Aperçu : La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d'enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie...

 

Mon commentaire général : America aime Aspen, non Maxon, non Aspen, non Maxon, ...

Les citations qui résument tout : « Le ciel est bleu, le soleil brille et Aspen aime America» (Aspen),  « Il a suffi que mon attitude vous déplaise pour que vous m’imposiez vos caprices » (Maxon)

Mon avis (sans spoiler) :

Dans la continuité du premier tome, « L’Elite » nous offre une magnifique couverture qui attirerait n’importe quelle fifille-princesse en puissance. Rien que pour cela, ça m’a donné envie de tourner les pages.

Si tu te rappelles bien, Ami Lecteur (tu as aussi le droit de ne pas te rappeler, c’est pas moi qui te le reprocherait au vu de mon surnom, ma critique du premier tome, c’est ), j’avais reproché au premier tome un petit manque de sérieux, trop de légèreté. Ici, l’auteur aborde des thèmes un peu plus politiques qui sont, à mon avis, essentiel pour comprendre le contexte. Même si ça reste assez superficiel, les inégalités entre castes et  le contexte historique sont expliqués. Et c’est bien. Ce tome permet également de découvrir le Roi et la Reine, ainsi que les coulisses du pouvoir. Nouveau bon point.

Par contre, je n’ai toujours pas réussi à m’attacher à l’héroïne, et c’est quand même dommage. Trop d’hésitation tue l’hésitation. J’aimerais enfin qu’elle choisisse entre ses deux prétendants... Mais j’imagine qu’il fallait bien nous appâter pour le tome 3...

Cela reste une lecture gentille, sans prise de tête. Une histoire d’amour et de robes de bal. Parfait pour les romantiques.

 

Bien évidemment, tout ceci n’engage que moi et je t’invite comme toujours, Ami Lecteur, à te faire ta propre opinion et à revenir en discuter dans les commentaires.

Et si tu n’as pas lu le livre (et que tu souhaites le lire sans révélations), arrête-toi là ! Parce que là commence mon avis non censuré.

 

Mon commentaire non censuré (avec spoiler cette fois !) :

Tout d’abord, parlons pratique. Pour le premier tome, on passait de 35 candidates à 6 en 300 pages. J’étais donc un peu sceptique en ouvrant ce tome : qu’allait-on nous raconter ? Au final, seules 2 candidates sont éliminées, grâce aux circonstances : Marlee s’est fait surprendre avec Carter, la sœur de Natalie est morte. Le prince a eu de la chance (si je puis dire), les filles lui ont un peu facilité la tâche...

Ensuite, j’ai été assez agacée par l’indécision d’America. Je la trouve plutôt cruelle avec chacun de ses prétendants. Elle ne veut pas se décider mais refuse qu’ils voient d’autres filles (elle fait une scène à Aspen quand il parle à Celeste, Maxon ne peut pas avoir de rendez-vous avec d’autres filles sans qu’America grince des dents...). J’avais envie de la secouer par les épaules et de lui dire : « mais tu vas choisir ! ».

J’ai aimé que l’auteur aborde les questions de géopolitique (même si les délégations germaniques et italiennes étaient un peu trop caricaturales). Apparemment, dans trois cent ans, les monarchies seront revenues à la mode. Ami Lecteur, si tu veux placer quelques billes, c’est le moment...

J’ai aussi aimé en découvrir un peu plus sur les autres filles, même si ça reste toujours superficiel. Kriss, notamment. Celeste est toujours aussi insupportable, Elise et Natalie font partie du décor...

« L’Elite » montre un peu plus que le quotidien d’une tête couronnée ne consiste pas à passer sa journée dans le Boudoir. La Reine et le Roi (quel affreux personnage !) sont plus présents. Maxon laisse apercevoir qu’il sera un bon roi, juste et compatissant.

Sinon, je ne comprends toujours pas comment les Renégats peuvent s’introduire aussi facilement dans le palais royal... Ami Lecteur, si tu as un début d’explication, je prends...

Malgré tout cela reste une lecture divertissante, qui ne m’a pas remué les méninges ni provoqué de grandes émotions. J’ai toujours envie de connaitre la fin (c’est mon côté jusqu’au-boutiste qui parle). Alors America va-t-elle enfin choisir ou ses deux prétendants vont-ils lui passer sous le nez ? Réponse au prochain Tome (et ici aussi, je ne vais pas te laisser dans l’expectative comme ça, ne t’inquiète pas !)...

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en as-tu pensé? Dis-le-moi en commentaire.