poppy wyattPoppy  Wyatt est un sacré numéro de Sophie Kinsella

Editions: Belfond

420  pages

Paru le 1 mai 2013

Aperçu : En Angleterre, de nos jours. Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l’étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l’assistante d’un dénommé Sam qui n’a pas l’air de saisir l’urgence de la situation. A force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C’est juré, c’est l’affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d’ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre : impossible de retrouver cette foutue bague, la soirée avec les beaux-parents vire au désastre, Magnus n’est pas d’un très grand soutien et Lucinda, la très irritable wedding planner, est aux abonnés absents. Et puis, il y a ces messages étranges reçus sur le portable de Sam, qui laisseraient entendre qu’un complot se prépare contre lui dans sa propre entreprise. Poppy parviendra-t-elle à redresser la situation ?

 

Mon commentaire général : on prend les mêmes et on recommence !

La citation qui résume tout : « Je n’ai pas de bague de fiançailles. Je n’ai pas de connaissance encyclopédique des mots du Scrabble. Je suis un mensonge ambulant dans une loose totale. »

Mon avis (sans spoiler) :

J’ai choisi ce livre parce que c’est le dernier livre de Sophie Kinsella. Tu peux trouver ce choix un peu faiblard mais j’adore cet auteur. Becky Bloomwood est mon idole. Mais bon, je ne suis pas là pour te parler de mon Accro au Shopping préférée. Poppy Wyatt, donc...

Allons droit au but. Je n’ai pas franchement aimé ce livre. J’ai pourtant ri un certain nombre de fois. Mais globalement, je me suis ennuyée. J’avais l’impression de relire un livre que j’avais déjà lu.

Je n’ai pas reconnu le ton mordant de « Confessions d’une accro au shopping » ou encore de « Samantha, bonne à rien faire ». Pourtant, le style reste identique (écrit au présent, à la première personne).  Il manquait quelque chose, je ne sais pas vraiment dire quoi. J’ai vu arriver les différentes péripéties à des kilomètres à la ronde, sans surprise.

La fin est assez conventionnelle. Finalement, tout le monde est content, tout est résolu... Mouais, bof...

Je reste sur ma faim et je vais certainement oublier ce livre très rapidement... C’est dommage.

Bien évidemment, tout ceci n’engage que moi et je t’invite comme toujours, Ami Lecteur, à te faire ta propre opinion et à revenir en discuter dans les commentaires.

Allons-y pour mon commentaire complet, spoilers included...

 

Mon avis complet (avec spoiler cette fois !) :

L’histoire suit le cours habituel des comédies romantiques. J’adore ce genre de littérature et j’adhère tout à fait au code de cette littérature.  Seulement j’ai l’impression d’avoir lu une mauvaise copie, alors que l’auteur est une star du genre.

Ici, l’héroïne un peu nunuche, sur le point d’épouser un gars qu’on devine louche dès les premières lignes, entourée d’une déplorable organisatrice de mariage et de méchants beaux-parents. Les copines sont assez spéciales, surtout Annalise... Poppy rencontre Sam, un type super beau mais très froid et distant. Pourtant, on devine qu’au fond, il est sympa et sensible. Ça te rappelle quelqu’un ? Oui moi aussi. J’ai beaucoup pensé à Luke Brandon (dans la série « l’accro du shopping »). Mais dans une version « basse définition »...

Je n’ai pas compris l’intérêt des notes de bas de page, qui pour moi alourdissent le récit et n’apportent rien d’indispensable.

Je risque de me précipiter moins rapidement sur le prochain ouvrage de Sophie Kinsella...

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en penses-tu ? Dis-le-moi en commentaire.