Ami Lecteur, il s'agit ici de ma chronique sur le deuxième tome de la série Divergente. Si tu n'as pas lu le premier tome, ça va forcément spoiler pour toi et ça serait dommage. Je te renvoie donc au besoin à ma chronique du premier tome.

divergente t2

Divergente – Tome 2 de Veronica Roth

Editions: Nathan

462 pages

Paru le 8 novembre 2012

Aperçu  : Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l'être...

 

 

 

 

 

 

Mon commentaire général : ça devrait être interdit de jouer avec les nerfs des gens de cette façon-là, Madame Roth !

Ma note: 8/10

Mon avis  (sans spoiler) :

Ami Lecteur, si tu as lu ma critique du Tome 1, tu te rappelles peut-être (ou pas, tu as le droit, sinon voici le lien) que je t’avais dit que Tris était une des rares héroïnes que je n’avais pas envie de baffer... Je retire ce que j’ai dit. Dans le Tome 2, elle est tout simplement insupportable. Terrassée par le chagrin, rongée par la culpabilité, elle se jette sans réfléchir dans le moindre piège.  Tobias avait utilisé une formule dans le Tome 1 qui correspond parfaitement à ce que j’ai ressenti dans le Tome 2 : « Tu as un talent pour prendre les mauvaises décisions qui m’inquiète. » Et bien, moi aussi ça m’a inquiété ! Et ça m’a beaucoup énervée !

Un personnage fort du premier tome est un peu éteint dans ce Tome 2. J’ai également eu envie de le secouer un peu et de lui dire : « Mais fais quelque chose, bon sang !!!! ».

Sinon, de nouveaux personnages apparaissent, pas toujours très sympathiques et dont les intentions semblent parfaitement claires pour le lecteur. Sauf pour les personnages principaux.  Dommage...

Premier bon point : nous découvrons comment fonctionnent les Sincères, les Fraternels et les Sans-Factions. Je ne m’étendrai pas pour ne pas spoiler.

Deuxième bon point : l’histoire se déroule sans temps mort du début à la fin du livre, impossible de le reposer une fois encore. Je ne reviendrai pas sur le style de l’auteur que j’ai toujours autant apprécié.

Sinon, Ami Lecteur, attends-toi encore une fois à du sang, des simulations, des sérums de toute sorte, des combats, des contusions, de la trahison, de l’espionnage, des retournements de situation et de la romance (mais moins que dans le Tome 1, ce Tome-ci étant plus centré sur l’action).

Je n’avais pas vu venir la révélation finale. Et j’ai hâte de lire le Tome 3...

 

Bien évidemment, tout ceci n’engage que moi et je t’invite comme toujours, Ami Lecteur, à te faire ta propre opinion et à revenir en discuter dans les commentaires.

Allez fini la retenue !

Passons à mon commentaire complet.

 

Mes commentaires non censurés (sans restriction, pas de spoilers !) :

Dans ce Tome 2, les personnages principaux ont joué avec mes nerfs. Heureusement que je tiens à ma manucure, sinon j’aurais sûrement dévoré mes doigts.

Parlons tout d’abord de Tris.

Nous quittions dans le Tome 1 une jeune fille bouleversée par la bataille et la mort de ses parents, qui avait pris des décisions certes discutables (je pense à la mort de Will) mais qui en temps de combat peuvent éventuellement s’expliquer (on rappelle quand même que l’entrainement des Audacieux a justement pour but d’apprendre à garder l’esprit clair en situation stressante. Mais Tris est à peine membre, donc, bon, je l’excuse).

Je comprends qu’elle soit traumatisée. Je comprends vraiment. Mais dis-moi, Ami Lecteur, n’as-tu pas eu envie comme moi de lui mettre quelques claques pour la réveiller ? Elle passe son temps à se morfondre (je n’aurais pas dû tuer Will, je n’ai pas sauvé Marlene, les gens vont mourir à cause de moi ...), à se disputer avec Tobias, et à prendre des décisions plus mauvaises les unes que les autres... Qu’est-ce qu’elle m’a énervée ! A un moment, j’avais envie de lui dire : « Tu veux vraiment mourir ? Va donc te jeter dans le Gouffre qu’on en parle plus ! »

Et qu’est-ce que c’est que ces problèmes de confiance avec Tobias ? Ils ne peuvent pas se parler, non ? Là aussi, j’ai eu envie de les enfermer tous les deux dans le caisson de verre du Tome 1 et de leur dire : « Vous ne sortirez pas de là tant que vous n’aurez pas réglé vos problèmes ! ».

Je ne m’étendrai pas sur sa décision de se rendre aux Erudits. C’est tellement stupide que ça ne mérite pas de perdre de l’énergie à le commenter...

J’ai levé les yeux au ciel pour la millionième fois depuis le début du bouquin quand Tris part de son côté avec Marcus. Je la pensais calmée des actions kamikazes suite à sa petite virée chez les Erudits mais non, elle remet le couvert avec l’ennemi juré de son petit copain. A croire qu’elle se demande ce qu’elle pourrait faire de plus pour forcer Tobias à la plaquer... Et malheureusement, elle a eu raison (ou pas, à voir dans le Tome 3...) de s’obstiner puisque cela permet de rendre public le message d’Amanda Ritter/Edith Prior. Ça ne laisse pas présager que du bon pour le dernier Tome...

Passons maintenant à Tobias.

Autant j’ai adoré Quatre dans le Tome 1, autant Tobias m’a exaspérée comme c’est pas permis. Je te vois froncer les sourcils, Ami Lecteur, et penser : « Mais qu’est-ce qu’elle me raconte, Doris ? Elle a perdu la boule ou quoi ? Quatre et Tobias sont la même personne... ». Eh bien, non, je ne suis pas d’accord. Quatre est un gars sûr de lui, qui n’a peur de rien et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Tobias, par contre, est un gars un peu mou, qui hésite, se laisse embobiner par des personnages dont la fourberie est presque tatouée sur leur front (je pense à sa mère) et baisse un peu les bras. Dans ce Tome, c’est lui que j’ai eu envie de secouer par les épaules.

Quatre n’aurait laissé personne le traiter de « dégonflé » sans lui refaire le portrait.

J’ai apprécié qu’il lance un ultimatum à Tris mais j’aurais aimé qu’il aille au bout. Qu’il lui dise : « Ecoute, Bichette, tu veux foutre ta vie en l’air, fais le sans moi, j’en ai assez de toutes tes gamineries, c’est fini, vas donc te jeter dans le Gouffre si ça te fais plaisir ! ». Mais non, Tobias est a-mou-reux. Dis-moi, Ami Lecteur, tu en connais combien des gars qui s’accrochent  à une fille qui ne leur parle jamais de ses sentiments, qui leur ment comme elle respire, qui préfère aller se jeter dans la gueule du loup plutôt que de rester gentiment dans leur chambre? Hein, combien ? Pas tant que ça, n’est-ce pas...

J’ai enfin souri quand Tobias colle une bonne raclée à son père. Même si c’était prémédité (ce qui dérange Tris, moi pas). J’étais contente qu’il prenne enfin sa place de leader Audacieux car depuis le Tome 1, j’étais convaincue qu’il en avait les capacités : il est réfléchi, posé, et son éducation d’Altruiste le prédispose à chercher le meilleur intérêt des personnes dont il a la charge.

J’espère que dans le Tome 3, Tobias et Quatre redeviendront une seule et même personne.

Parcourons enfin les autres personnages.

Je n’aime ni Marcus ni Evelyn. Ils sont tous les deux aussi fourbes l’un que l’autre. A se demander comment ils ont pu engendrer un garçon normal. Je m’interroge sur un point tout de même. On sait qu’Evelyn n’est pas morte en couche mais n’était-elle pas censée être enceinte au moment de sa disparition? Genre enceinte jusqu’aux oreilles ? Des Altruistes l’ont bien vue avec un gros ventre alors qu’est-il advenu du bébé ?

J’ai été profondément choquée par la traitrise de Caleb, d’autant que je ne l’avais vraiment pas vue venir, même si j’aurais dû. Tout dans les actions des Erudits montraient qu’ils connaissaient Tris. Je me suis bien dit que quelqu’un devait leur donner des informations (j’ai pensé à Tori ex-Erudite) et je n’ai pas pensé à Caleb, certainement parce que j’ai oublié « la faction avant les liens du sang ». Honte à moi...

Je n’aime toujours pas Peter. J’ai eu comme un gros doute au moment de l’ « exécution » de Tris chez les Erudits. Je me suis demandé si ce n’était pas encore une simulation destinée à lui faire révéler des secrets. Le retournement de veste de Peter m’a semblé un peu gros. « L’idée que je te devais un truc, ça me rendait malade ». Je veux bien qu’il se sente redevable, mais de là à aider Tris à s’échapper... Peter a signé son arrêt de mort auprès de Jeanine avec un truc comme ça... Il était en sécurité chez les Erudits et se retrouve chez les Sans-Factions. Peter est un mercenaire. Il n’a pas d’intérêt à quitter les plus forts... A voir comment il évolue dans le Tome 3.

J’ai apprécié que Christina et Tris redeviennent amies. Tris en a besoin. Il lui faut une confidente, quelqu’un qui ose la remettre sur les rails, même si Uriah sait parfaitement tenir ce rôle (et j’adore ce personnage). Tris a sérieusement besoin de discussion de filles, notamment pour sa relation avec Tobias. Et j’espère que Christina sera bien présente dans ce sens dans le Tome 3.

J’aime également tous les Audacieux : Lynn, Marlene, Shauna, Zeke... Ces personnages sont pétillants, ils ont du caractère et ne sont pas là pour faire de la figuration. J’ai été déçue de la mort de Lynn et Marlene, mais bon, il faut bien des morts dans une guerre.

Je suis plus mitigée pour Tori. Je l’appréciais jusqu’à la fin du bouquin mais sa confrontation avec Jeanine me dit qu’il y a une part d’ombre à ce personnage que Veronica Roth ne nous a pas encore montrée...

Jeanine reste détestable. J’ai été étonnée que la porte-parole des Erudits ait tant de temps à passer dans son laboratoire à faire des expériences et créer des formules... Un leader a pour moi autre chose à faire, d’autant qu’elle a une guerre à mener, mais peut-être que c’est un comportement typique d’Erudit...

Eric et Max ont eu ce qu’ils méritaient. Je n’ai jamais aimé aucun de ces personnages.

La neutralité des Fraternels et la coopération des Sincères m’ont exaspérée. Mais j’imagine qu’en temps de guerre, chacun choisit (ou ne choisit pas, ce qui est pour moi de la lâcheté) selon son intérêt...

En résumé, comme tu le vois, j’ai beaucoup d’attentes pour le Tome 3 et j’espère ne pas être déçue (comme j’ai pu l’être avec le dernier tome de la série Insaisissable)... A suivre...

 

Et toi, Ami Lecteur, qu’en as-tu pensé ? Dis-le-moi en commentaire.